ToulEmploi

Publié le lundi 24 août 2015 à 14h00min par Agnès Fremiot

Démarrez sans fausse note avec la Musika Orchestra Academy

Article diffusé le 1er juin 2015

Le projet Musika Orchestra Academy se donne pour objectif d’aider les jeunes musiciens à s’intégrer pleinement dans le monde du travail à leur sortie de l’école en participant à des concerts événementiels.

Favoriser l’insertion professionnelle des jeunes musiciens qui sortent du Conservatoire, tel est l’objectif du projet Musika Orchestra Academy, mené par le chef d’orchestre Pierre Bleuse. Il a en effet pour objectif la création d’une école d’application et d’insertion sociale et professionnelle autour des métiers de l’orchestre. Elle sera innovante dans sa forme, une session de quelques semaines d’apprentissage avec, pour point d’orgue, un concert et une tournée. Mais aussi dans son modèle de financement.

Après une première expérience menée avec succès en Norvège, Pierre Bleuse a décidé de dupliquer le concept à Toulouse. « Il manque aux jeunes musiciens une transition entre l’école et la vie professionnelle. Avec l’association Musika, nous souhaitons mettre en place cette charnière en jouant un rôle d’insertion professionnelle centrée sur le métier d’orchestre mais également en favorisant les échanges internationaux et en offrant aux jeunes instrumentistes une vision plus exhaustive du marché du travail. », explique-t-il. Pour la première session de la Musika Orchestra Academy, qui aura lieu du 24 octobre au 1er novembre, une centaine de jeunes seront sélectionnés parmi les troisièmes cycles du Conservatoire, les diplômés de l’Institut supérieur des arts de Toulouse (ISDAT) et de la Haute école de musique de Genève, afin de former un orchestre.

« Ils seront réunis une semaine en conclave pour le travail de préparation de cet événement dans les locaux du Conservatoire et à Saint Pierre des Cuisines », reprend le chef d’orchestre. Les heureux élus pourront alors bénéficier de master-classes avec de grands interprètes. Un partenariat a déjà été établi avec l’Orchestre national du Capitole, le Conservatoire de Toulouse, l’Institut supérieur des arts de Toulouse (ISDAT), la Haute école de musique de Genève, et le Lycée des Arènes de Toulouse, dont le BTS des métiers de l’audiovisuel se chargera de la captation des concerts.

Trois sessions de formation par an

Dans une démarche proche du crowdfunding, les entreprises sont invitées à parrainer une section de l’orchestre (les percussions, les bois, les cuivres, les premiers ou deuxièmes violons, etc.). « Elles pourront ensuite suivre la trajectoire des jeunes et, en fonction des tickets engagés, les musiciens pourront venir se produire dans leur société », explique Rodolphe Vialles, le pdg d’ABC Bourse, fondateur et dirigeant de l’association. A l’avenir, ce sont trois sessions qui devraient être proposées chaque année, avec une montée en puissance sur trois ans. En plus de l’orchestre, un opéra de poche, et une formation dédiée à la musique de chambre seront proposées afin de permettre aux chanteurs, mais aussi aux jeunes metteurs en scène et chefs d’orchestre de faire leurs armes.

« Notre objectif est en effet d’améliorer l’employabilité et de développer les compétences des musiciens, des chanteurs, des metteurs en scène et de tous les jeunes exerçant des métiers qui tournent autour de l’orchestre », conclut Pierre Bleuse. A l’issue de chaque session, les musiciens prendront la route pour une tournée au coté des solistes de renommée mondiale, partenaires du projet.
Agnès Frémiot

Pour en savoir plus sur le projet, musika-academy.com

Sur la photo : Le chef d’orchestre Pierre Bleuse qui porte le projet de la Musika Orchestra Academy. DR.

Le concert qui clôturera la première session se déroulera le 1er novembre 2015, à 17h, à la Halle aux Grains de Toulouse sous la direction de Pierre Bleuse.
Au programme, P.I. Tchaïkowsky : ouverture de Roméo et Juliette ; R. Schumann : concerto pour violoncelle en la mineur Op 129 (Soliste : Gautier Capuçon) ; S. Prokofiev : Roméo et Juliette.