La Pie Verte : l’insertion professionnelle sur un plateau d’argent

La Pie Verte vient de souffler ses vingt bougies. Entreprise d’insertion, elle a formé 400 salariés depuis sa création, permettant à deux-tiers d’entre eux d’accéder à un emploi durable. Elle emploie aujourd’hui vingt salariés et compte ouvrir un second établissement dans le sud toulousain en 2012.

Fabienne Barral, directrice de la Pie Verte à Cornebarrieu, l’affirme : son établissement est « une entreprise comme les autres, avec des clients, des résultats, des charges de structure, des concurrents ». Une entreprise comme les autres ? Pas tout à fait. Car elle met sans doute plus que les autres l’accent sur son projet social, celui de proposer à des personnes en difficulté par rapport à l’emploi « un parcours personnalisé de requalification fondée sur la mise en situation de travail ».

Créée en 1991 par association blagnacaise Relais Restauration, la Pie Verte a formé et aidé à s’insérer, en vingt ans, environ 400 personnes. Elles ont bénéficié de contrats allant de 4 à 24 mois, selon leurs besoins, dans les métiers d’employé polyvalent de restauration, d’aide-cuisinier ou encore chauffeur-livreur. L’entreprise a été reprise il y a quatre ans par Auteuil insertion, filiale de la fondation Apprentis d’Auteuil, qui poursuit les mêmes objectifs. « Sur les vingt salariés actuellement employés par l’entreprise, douze sont en insertion », confirme Jean-Marie Hugues, directeur d’Auteuil Insertion. « En 2009, 80% ont pu accéder, à l’issue de leur contrat, à un CDD, un CDI, ou ont poursuivi leur formation. »

Un développement économique réussi

L’entreprise, dédiée à la restauration collective –livraison de repas aux établissements scolaires et aux maisons de retraite-, dispose aussi d’un service traiteur et d’un self, qui accueille chaque jour 200 salariés des entreprises voisines. « Grâce à cette diversité de métiers, nous multiplions les compétences de nos salariés », poursuit Jean-Marie Hugues. En 2010, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de plus d’un million d’euros, en progression de 6% par rapport à l’année précédente.

Un succès qui lui permet d’envisager l’ouverture, en 2012, d’un second établissement dans le sud de Toulouse. Pionniers, donateurs, élus, sympathisants, anciens et nouveaux encadrants, apprentis, ils étaient près d’une centaine à venir souffler les 20 bougies de la Pie verte et à trinquer à son succès.
Valérie Ravinet

http://la-pie-verte.blog.fondation-auteuil.org

Photo DR.

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/La-Pie-Verte-l-insertion-1874