ToulEmploi

Publié le lundi 17 avril 2017 à 12h17min par Audrey Sommazi

Toulouse : Thales Alenia Space place le recrutement sur orbite

Le constructeur de satellites Thales Alenia Space, qui a multiplié les prises de commandes, prévoit de recruter en 2017 entre 120 et 150 personnes pour son site toulousain, spécialisé dans la fabrication des charges utiles, la navigation et l’altimétrie.

Un bilan « impressionnant ». C’est ainsi que Christophe Bernard-Migeon, DRH chez Thales Alenia Space, caractérise l’année 2016. La joint-venture, née du rapprochement entre Thales (67%) et Leonardo (33%), conçoit, intègre, teste, exploite et livre des satellites de télécommunications, de navigation, et d’observation. Une expertise qui lui a permis de décrocher les lancements de Cygnus, le vaisseau ravitailleur vers la station ISS ; du satellite Sentinel1B, qui fait partie du programme d’observation de la Terre, Copernicus ; et de la sonde européenne Exomars.
Une moisson de commandes, qui permet au groupe de conforter le plan d’embauches initié l’an dernier : 450 personnes ont été recrutées en France (220 pour le site toulousain, et 230 pour celui de Cannes).

Une candidature, deux possibilités

En 2017, les perspectives sont revues à la baisse. « Le résultat sera un peu moins ambitieux, avoisinant les deux milliards d’euros de prises de commandes. Néanmoins, nous poursuivons notre campagne de recrutement, avec l’embauche de 200 personnes en France, dont 120 et 150 à Toulouse », ajoute Christophe Bernard-Migeon, qui précise que le site toulousain (2500 salariés) est spécialisé dans la fabrication des charges utiles, la navigation et l’altimétrie.

L’entreprise est à la recherche d’ingénieurs software (informatique et numérique), tels que des architectes système, des data intégrateurs et des développeurs de logiciels. Des ingénieurs en électronique et assemblage, ainsi que des techniciens (câbleurs) seront également recrutés pour couvrir l’ensemble des activités à Toulouse.
Qui peut postuler ? « Nous avons noué des partenariats avec certaines écoles, comme TBS, l’Icam et l’Enseeiht, mais nous sommes ouverts aux autres écoles », ajoute le DRH, qui précise que la moyenne d’âge des nouvelles recrues est comprise entre 25 et 30 ans.

Pour tenter sa chance, deux solutions. La plus classique consiste à répondre à une offre d’emploi sur le site internet. Une première sélection est réalisée par l’équipe en charge des ressources humaines, qui peut échanger avec les postulants via Skype ou vidéo conférence. Puis des entretiens avec le DRH et deux opérateurs sont organisés.
Une seconde possibilité est de se faire remarquer lors d’un stage ou de sa formation en alternance. Car, comme en 2016, une centaine de stagiaires et une centaine d’apprentis sont recrutés cette année pour renforcer les équipes toulousaines.
Audrey Sommazi

Postulez sur www.thalesaleniaspace.com

Photo Thales Alenia Space- P. Jalby.