ToulEmploi

Publié le lundi 3 septembre 2012 à 18h42min par Nathalie Malaterre

Handi’PME accompagne l’emploi des handicapés

Au cours de l’été, Agefos PME et l’Agefiph ont officialisé un partenariat visant à soutenir l’emploi des demandeurs d’emploi et des travailleurs handicapés au sein des petites entreprises. Besoins en recrutement et formations vont converger pour faciliter l’accès à l’emploi et briser le plafond de (...)

L’Agefiph et Agefos PME, associées à Pôle emploi et la Direccte, viennent d’entériner leur collaboration afin de réduire la problématique de l’emploi au sein des personnes handicapées. Mis en place à titre expérimental jusqu’en juillet 2013, « Handi’PME » devrait cependant être pérennisé au-delà puisque sa mission relève d’une priorité : celle d’effacer les différences dans l’accès à l’emploi et dans la progression des carrières professionnelles. Pour ce faire, le dispositif s’articule autour de deux volets, l’insertion à l’emploi et la formation des travailleurs handicapés en poste ou non.

Employabilité améliorée

À la mission habituelle de l’Agefiph de développement de l’accès à l’emploi et de maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés, l’État ajoute ici la gestion et la prise en charge des parcours de formation professionnelle qualifiante. « Handi’PME doit permettre d’améliorer l’employabilité des travailleurs en situation de handicap, explique Kevin Lamare, adjoint de direction à l’Agefos Midi-Pyrénées. Car 73% des DEBOE (Demandeurs d’Emplois Bénéficiaires de l’Obligation d’Emploi) n’ont pas de diplôme supérieur au CAP/BEP). »
De quoi, bien sûr, les défavoriser sur le marché du travail, tant dans leur recherche d’emploi que dans l’évolution de leur carrière. Lorsqu’ils sont en poste, les salariés handicapés progressent peu dans leurs savoir-faire et leurs responsabilités. C’est pour optimiser cette mission que l’Agefos PME a été sollicitée dans le cadre de ce projet. L’organisme détient effectivement la meilleure expertise qu’il soit des besoins de recrutement et de formation en entreprise.

Accompagnement personnalisé

Kevin Lamare rappelle d’ailleurs que l’Agefos est le plus gros OPCA de Midi-Pyrénées, avec 13.000 entreprises, et qu’il visite annuellement un peu plus de 4.000 entreprises. « Nous sommes régulièrement confrontés à des entreprises en recherche de salariés handicapés qui ne trouvent pas la bonne ressource, ou qui ne trouve pas la bonne formation pour leur salarié handicapé. Là, nous allons recenser ces besoins et les transmettre à l’Agefiph. » Si l’Agefiph est chargée du recrutement et de la formation, l’Agefos devra, pour sa part, permettre l’adaptation de la mission demandée par l’entreprise et élaborer le bon dispositif (POE, Préparation Opérationnelle à l’Emploi, ou contrat de professionnalisation par exemple). De fait, via Handi’PME l’accompagnement de la personne en situation de handicap et de l’entreprise est particulièrement ciblé et personnalisé.

Une urgence pour les DEBOE

Handi’PME devrait ainsi permettre à 4% de travailleurs handicapés d’être en contrat de professionnalisation d’ici l’été 2013, contre 3,1% en décembre 2011. Pôle emploi et l’Agefiph sont prescripteurs mais ce plan d’action s’appuie également sur leurs relais et dispositifs locaux tels que Cap Emploi, Sameth et Securipass pour Agefos. En Midi-Pyrénées Handi’PME se pose comme une urgence : la région connaît effectivement la plus forte augmentation de DEBOE en France depuis 2010.
Nathalie Malaterre

Photo Picture-Factory - Fotolia.

Les chiffres en Midi-Pyrénées

18.776 DEBOE* soit 9% du total des demandeurs d’emploi
44 % des DEBOE alternent période d’activité et période de chômage contre 36% des autres demandeurs d’emploi
73 % des DEBOE ont un niveau inférieur ou égal au CAP/BEP, 24 % sont sans diplôme
51 % des DEBOE sont au chômage longue durée, 28 % au chômage très longue durée
21 % des DEBOE ont une activité réduite

* Sont reconnus DEBOE les travailleurs handicapés, les accidentés du travail titulaires d’une rente, les bénéficiaires d’une invalidité, les victimes d’attentat et les pompiers accidentés du service.