Secteur aéroportuaire : Aéropage fait décoller la formation

Un dispositif expérimental et innovant, piloté par Opcalia, est proposé aux salariés du secteur aéroportuaire. Aéropage a pour ambition de faciliter la gestion des emplois et des compétences au sein d’activités confrontées à des évolutions permanentes.

Le bassin d’emploi de la zone aéroportuaire de Toulouse-Blagnac regroupe 4.000 salariés, dont une majorité est issue de PME et TPE de moins de 20 personnes appartenant à des grands groupes. Pour sécuriser les parcours professionnels et favoriser la mobilité, l’Opcalia Midi-Pyrénées met en place un dispositif innovant via une plate-forme de gestion des compétences nommée « Aéropage ».

Une initiative réalisée en partenariat avec l’Aéroport, l’Afpa Transition, Pôle emploi Midi-Pyrénées et le Midact, permettant de mettre à disposition des 130 entreprises concernées une structure unique emploi-formation. « L’ambition est de former 150 salariés par an, en priorité les plus fragilisés (séniors, handicapés, femmes…), précise pascal Belusca, directeur d’Opcalia. Dans un secteur en perpétuelle évolution, qui doit faire face à des mutations économiques et technologiques constantes, il est important de favoriser l’adaptabilité des personnels, la synergie entre différents métiers et activités complémentaires et qui se côtoient souvent sans se connaître. Ces métiers, pour lesquels le recrutement est parfois difficile, ont souvent un déficit d’image, alors qu’ils représentent de nombreuses opportunités et des perspectives d’évolution très intéressantes. »

80 heures prises en charge en totalité

Aéropage cible les salariés des cinq principaux secteurs d’activité du bassin d’emploi : les compagnies de transport aérien, l’assistance en escale, les services liés à la sûreté et au nettoyage, le transport et la location de voitures ainsi que la restauration et les autres services.

Les premières formations débuteront fin octobre sur une période de 80 heures. Elles comprendront un tronc commun (accueil, sécurité, langues…) et des éléments spécifiques selon le type d’entreprises. Ce dispositif expérimental, qui se déroulera sur trois ans, représente un budget de 1,2 millions d’euros. La Direecte Midi-Pyrénées prend en charge l’ingénierie, le Fonds paritaire de sécurisation des parcours intervient sur les coûts de formation avec l’Opcalia. Les salaires sont pris en charge par les entreprises qui pourraient bénéficier de crédits FSE.
Pour les salariés, pas de contribution, la totalité des coûts de ce parcours de formation est prises en charge par Aéropage.
Bertrand Duchemin

Crédit Photo DR.

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/Secteur-aeroportuaire-Aeropage-2024