Pourquoi « une nuit de l’orientation » ?

« S’orienter sans stress ». Telle est la proposition originale que la Chambre de commerce et d’industrie de Toulouse (CCIT) fait cette semaine aux jeunes. Le 15 mars, de 17h à 22h, elle organisera ainsi dans ses locaux la 1ère Nuit de l’Orientation de Toulouse. Une opération d’envergure qui permettra aux collégiens, lycéens et étudiants de rencontrer des professionnels de l’entreprise et des acteurs de l’orientation lors d’une même soirée. Le point avec Michel Fayet, président de la Commission. Emploi, Formation, Insertion à la CCIT

Quel est le concept de la « Nuit de l’Orientation » ?
Il s’agit d’une manifestation qui a déjà été organisée au national par une quarantaine de Chambres de commerce et d’industrie (CCI), dont le but est de sensibiliser les jeunes à leur orientation et de les aider à construire leur projet professionnel. Ce n’est donc en aucun cas un forum de recrutement, mais une opération qui mise sur la relation directe entre jeunes et entreprises pour les accompagner dans leur questionnement.

Quels types d’informations vont-ils pouvoir trouver ?
Pour cette première édition, nous avons pris le parti de nous concentrer sur les secteurs d’activité qui sont les nôtres, autrement dit les métiers du commerce, de l’industrie et des services, avec un focus particuliers sur certains métiers d’avenir tels que ceux de l’environnement, de la santé/biotechnologie, des services à la personne et du numérique, puisque chacun fera l’objet de conférences interactives dans l’espace que nous avons appelé « Ateliers Thématiques ».

La chambre consulaire sera justement organisée par « espaces », pouvez-vous nous en dire plus ?
Lorsque les jeunes et éventuellement leur famille arriveront à l’accueil, ils seront en effet informés de ce qu’ils pourront trouver dans les cinq espaces d’animation, et pourront alors décider de faire le parcours complet ou de se diriger directement vers ceux qui les intéresseront le plus. De commencer par le « Multimédia » pour découvrir leur profil professionnel grâce à un quizz simple et ludique, de poursuivre par l’« Orient’Express » pour rencontrer des conseillers en entretien individuel, ou encore d’aller directement vers les fédérations du secteur du commerce, de l’industrie et des services dans l’espace « entreprise », d’échanger avec des chef d’entreprises ou leurs représentants dans l’espace « Speed-dating des Métiers », etc, etc. Au total, ce sont plus de 70 intervenants de la région qui feront le déplacement pour partager leur passion sur plus de cinquante métiers.

Sera-t-il possible de s’informer également sur les formations qui conduisent à ces métiers ?
En échangeant avec les professionnels oui, les jeunes pourront leur demander quelles sont celles qui sont les plus indiquées, les plus recherchées par les employeurs... mais il n’y aura pas d’organismes de formation présents pour renseigner les visiteurs sur leurs cursus.

Combien de personnes attendez-vous ?
Nous ne savons pas vraiment... car c’est une première. Ce que nous savons en revanche, c’est que le Palais consulaire étant en travaux, notre capacité d’accueil est limitée à 700 personnes. Si nous atteignons ce chiffre, nous devrons alors gérer le flux des entrées et des sorties...
Propos recueillis par Ingrid Lemelle

Le 15 mars, de 17h à 22h, à CCI de Toulouse, 2 rue d’Alsace Lorraine. Entrée gratuite.

Sur la photo : Michel Fayet, président de la Commission. Emploi, Formation, Insertion à la CCI de Toulouse. Photo Hélène Ressayres - ToulEco.

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/Pourquoi-une-nuit-de-l-orientation-2439