Pourquoi Aerospace Valley s’implique-t-il davantage dans l’emploi ?

Ce mercredi 20 mars, le pôle de compétitivité Aerospace Valley organisera à Toulouse son 1er forum emploi en partenariat avec l’UIMM et Pôle emploi Midi-Pyrénées, ainsi que ToulEmploi. Une initiative en faveur des industriels de l’aéronautique, contraint à recruter... avec difficultés. Un engagement qui sera également renforcé à l’avenir, le pôle venant d’être retenu par le gouvernement pour faire partie du dispositif pilote des plateformes d’appui aux mutations économiques. Le point avec le directeur du pôle AESE (Aéronautique Espace et Systèmes Embarqués) Marc Péré.

Vous organisez mercredi prochain, 20 mars, votre premier forum emploi. Quel est son objectif et pourquoi le pôle Aerospace Valley est-il à l’initiative d’une telle action ?
La problématique des ressources humaines nous mobilise déjà avec nos partenaires (État, Régions, UIMM, Pôle emploi...), le pôle Aerospace Valley ayant une commission dédiée, EFMC (Emploi Formation Métiers et Compétences). Face aux difficultés de recrutement que rencontrent certaines entreprises, et dans le cadre d’une semaine spécifique à l’industrie (voir L’Actu), nous avons décidé de créer une action « commando », un évènement très concret et très opérationnel que nous avons monté avec le concours de Pôle emploi et de l’IUMM. A Toulouse mais aussi sous une forme un peu différente à Pau et Bordeaux.

Quelles sont les entreprises qui vont participer et quels sont les principaux profils recherchés ?
Une vingtaine de PME-PMI seront présentes : Airod Technologies, Equipaéro, Laselec, Safran, Cauquil, Sogéclair, Ferchau... Nous avons d’ores et déjà recueilli près de 200 offres d’emploi que Pôle emploi Midi-Pyrénées a relayé auprès des demandeurs d’emploi de la région. Des offres qui visent des tourneurs fraiseurs, des câbleurs, des stratifieurs, des techniciens de maintenance, des ingénieurs, des responsables qualité, des architectes logiciel... Tout le monde est évidemment invité à postuler.

Comment va justement s’organiser la mise en relation candidats recruteurs ?
Des rencontres seront organisées sur place, en face à face, des entretiens de 10 à 15 minutes durant lesquelles les candidats pourront vraiment dialoguer avec les responsables du recrutement des entreprises. Plusieurs conférences seront également organisées tout au long de cette journée pour les informer des nouveaux métiers de l’aéronautique (matériaux composites), de 9h45 à 10h45, leur présenter le métier de Préparateur assembleur aéronautique (de 11h à 12h) et des opportunités de reconversion dans l’aéronautique (de 15h30 à 16h30).

Vous faîtes partie des treize territoires qui viennent d’être retenus pour faire partie du nouveau dispositif « plateformes d’appui aux mutations économiques », concrètement, quelles sont les actions qui vont être menées ?
Il est encore trop tôt pour le dire. Une première réunion du comité de pilotage doit se tenir en avril pour mettre en place le calendrier de la marche à suivre. Mais ce qui est certain, c’est que l’enveloppe budgétaire qui sera attribuée à la plateforme Aerospace Valley sera mise au service d’actions très concrètes visant à accompagner les sous-traitants du secteur.
Propos recueillis par Ingrid Lemelle

Mercredi 20 mars, de 9h30 à 16h30, aux Espaces Vanel (Arche Marengo 6ème étage), 1 allée Chaban Delmas à Toulouse.

Sur la photo : Marc Péré, directeur du pôle de compétitivité pôle de compétitivité Aerospace Valley. Photo H.Ressayres DR.

Réagir à cet article

Source : https://www.toulemploi.fr/Pourquoi-Aerospace-Valley-s-3192