ToulEmploi

Publié le lundi 13 janvier 2020 à 18h00min par Ingrid Lemelle

Win, l’école de management du sport investit Toulouse !

« Win propulse ses étudiants vers leur premier emploi et leur ouvre des débouchés », assure Régine Cochet, directrice du campus toulousain de l’école dédiée aux carrières sportives et aux métiers du marketing sportif. Elle accueillera ses premiers élèves en septembre.

Déjà présente sur vingt campus (et notamment à Montpellier), Win, l’école de management du sport, s’apprête à faire son entrée sur le terrain toulousain. À la rentrée prochaine, elle y dispensera son Bachelor « maison » en trois ans, Titre certifié par l’État, accessible en 1re année avec le Bac, ou en 3e année en alternance, avec un diplôme de niveau Bac +2.

Un MBA en alternance

Axées sur les compétences fondamentales (en marketing, communication, économie, droit, anglais, NTIC…) et certaines matières plus spécifiques aux métiers du marketing sportif, les deux premières années de la formation favorisent également « la professionnalisation, l’autonomie et le goût du challenge » des étudiants, qui participent à plusieurs séminaires et doivent réaliser des missions professionnelles. Un programme également proposé aux sportifs de haut niveau, qui peuvent suivre ces deux premières années à distance, en e-learning. La dernière année du Bachelor, elle, permet aux alternants d’approfondir leurs connaissances théoriques et pratiques. Et d’intégrer, pour ceux qui le voudront, le MBA Management du Sport, un cursus Bac +5 qui sera lui aussi ouvert en alternance à Toulouse, à partir de 2021.

Une école dédiée aux carrières sportives et aux métiers du marketing sportif donc, avec l’employabilité de ses étudiants comme moteur. « L’économie du sport offre des perspectives d’emploi nombreuses, évolutives et passionnantes en France, comme à l’international. Or Win propulse ses étudiants vers leur premier emploi et leur ouvre des débouchés », note Régine Cochet, la directrice du campus toulousain. Toulouse, ville sportive, compte précisément de nombreuses entreprises d’accueil potentiel de ses futurs jeunes : clubs, associations, installations sportives, équipementiers et magasins de sport, collectivités locales…
Ingrid Lemelle

5500 euros par an les deux 1res années, en alternance ensuite

Crédit photo : LIGHTFIELD STUDIOS - stock.adobe.com