ToulEmploi

Publié le jeudi 13 juillet 2017 à 10h51min par Ingrid Lemelle

Toulouse : le ministre du Travail de Jordanie en visite à l’Afpa

Publi-information

Le ministre du Travail de Jordanie, Ali Al-Ghezawi, est venu récemment à Toulouse pour visiter les centres Afpa de Balma et Palays. Objectif, s’appuyer sur l’expertise de l’Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes pour endiguer le chômage.

Confrontée à de multiples défis et enjeux sociaux, économiques et géopolitiques, la Jordanie a engagé différentes actions visant à endiguer le chômage endémique qui touche 18% de sa population, et tout particulièrement sa jeunesse (à 35%). Dans le cadre de sa stratégie nationale pour l’emploi, Luminus, l’opérateur de formation référant auprès du gouvernement jordanien, vient ainsi de conclure un mémorandum d’entente avec l’Agence nationale pour la formation des adultes (Afpa). Une coopération qui a conduit le ministre du Travail de Jordanie, Ali Al-Ghezawi, à se rendre à Toulouse le 7 juin dernier, où il a visité les centres Afpa de Balma et Palays.

« La France est connue pour son niveau d’excellence dans de nombreux secteurs, par exemple dans l’aéronautique ou l’hôtellerie. C’est la raison pour laquelle nous voulons faire évoluer notre offre de formation en collaboration avec les experts de l’Afpa », a-t-il alors déclaré. La délégation du royaume hachémite a ainsi pu découvrir le large panel de cursus dispensé par l’agence, ainsi que ses plateaux techniques. « Nous lui avons également présenté l’ensemble de notre savoir-faire et de nos services, qui vont du recrutement à la certification, en passant par l’accompagnement ou le mix learning », rapporte Alain Mahé, le directeur de l’Afpa Occitanie.

Une expertise reconnue à l’international

Une expertise sur laquelle le ministre a déclaré vouloir s’appuyer pour faire évoluer ses « centres d’excellence ». La Jordanie en compte déjà trois (sur les 44 centres de existants) axés sur la pharmacie, l’eau et l’environnement et les énergies renouvelables. L’offre de formation aux métiers du numérique et de l’hôtellerie de l’Afpa a particulièrement retenu l’attention de la délégation, l’économie jordanienne reposant principalement sur les secteurs des services et du tourisme. Or la mise en adéquation de la formation avec les besoins du pays est l’un des axes de la réforme jordanienne. « Seuls 13% de nos diplômés intègrent le marché du travail », a souligné Ali Al-Ghezaw. « Les autres poursuivent leurs cursus universitaires, et nous avons ainsi beaucoup trop d’ingénieurs et de docteurs. La Jordanie a besoin de techniciens ; »

Et l’Afpa les y aidera ! Cette coopération conforte l’agence dans ses missions de services publics et d’utilité sociale. En France, mais aussi au-delà des frontières. « L’Afpa a débuté il y a plus de 40 ans à l’international, où elle a créé et mis en place des dispositifs de formation dans les pays du Maghreb », rappelle Mouna Lise Mahé, en charge de la coopération internationale de l’Afpa sur le pourtour méditerranéen. Avec ce nouveau partenariat, l’opérateur public continue tout simplement à étendre son rayonnement.

Sur la photo (de gauche à droite) :Alain Mahé, directeur de l’Afpa Occitanie, Ali Al-Ghezawi, ministre du Travail de Jordanie, son interprète et Daniel Biral, formateur en chaudronnerie aéronautique. DR.