ToulEmploi

Publié le lundi 16 avril 2012 à 18h13min par Valérie Ravinet

Team & Cie prône la co-créativité

« Co » pour coopération, co-construction, collégialité, collaboration, et surtout co-créativité. C’est cette démarche qu’initie Sandrine May dans ses interventions auprès des entreprises, institutions et associations. Une idée émergente qui fait son chemin dans le monde professionnel.

« Je ne suis ni consultante, ni conseil : j’interviens pour concevoir un cadre propice à l’émergence du travail en équipes, les aider à co-construire », assure Sandrine May. Cette idée, la « communicante qui a mal tourné », selon ses propres termes, a su la traduire dans le nom même de sa structure, Team & Cie, fondée en 2008, après une formation à « l’exigeante école de Vincent Lenhardt ». Juriste de formation, Sandrine May a œuvré vingt ans durant dans les directions communication de collectivités, puis chez Alcatel et Spot Image. En 2003, elle prend son envol vers l’indépendance. Une première expérience de formatrice aux métiers de la communication, à travers Script & Cie, l’incite à aller plus loin. « J’ai découvert la puissance du collectif, " tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin" », s’enthousiasme la dirigeante.

1+1 = 3, une nouvelle dimension de l’entreprise « apprenante »

Sandrine May figure parmi les pionnières de la mise en œuvre de la démarche de co-créativité dans l’entreprise, qu’elle défend avec conviction. « Tout type de structure, de la PME au grand groupe, devrait s’appuyer sur la créativité de ses salariés, de ses clients, de ses fournisseurs, de ses publics », affirme-t-elle. A Toulouse, elle est l’organisatrice du « "No Tabou Café » (voir notre article du 5 décembre 2011) pour le compte du Grand Toulouse. Huit mois de travail qui s’est conclu par une rencontre réunissant jeunes et entreprises, pour comprendre leurs difficultés à dialoguer. « La technique consiste à faciliter le processus de fertilisation d’idées, pour co-construire des programmes. Mais co-créer, co-construire n’est pas co-décider. La décision finale reste l’apanage des chefs d’entreprise », ajoute-t-elle.

Autre expérience, autre thème, autre lieu, Sandrine a initié une technique ludique auprès d’un réseau de services emplois de 37 communes, « team en vendange » : partager une perception autour du goût, de la vue, de l’odorat, construire ensemble une fiche de dégustation, puis analyser les processus mis en œuvre pour y parvenir. « On sort de ses croyances et de son cadre de référence pour travailler collectivement. La maturité d’une équipe dynamise sa performance, c’est une évidence ! ». Une évidence à expérimenter, assurément.
Valérie Ravinet

Sur la photo : Sandrine May, fondatrice de Team & Cie. Photo Hélène Ressayres - ToulEco.