ToulEmploi

Publié le lundi 22 février 2016 à 09h59min par Agnès Fremiot

Revel : Scopelec se dote d’un campus pour former ses salariés

Pour augmenter les compétences de ses employés et de ses futurs salariés, Scopelec vient de se doter d’un Campus dédié. 500 personnes pourront ainsi être formées aux métiers de l’entreprise chaque année.

Scopelec est positionnée sur un secteur au cœur de la révolution numérique : celui de la construction, du déploiement et de la maintenance des réseaux de télécommunication. La société compte désormais 70 sites en France, 2500 collaborateurs et réalise un chiffre d’affaires de 300 millions d’euros. « Tout ce dynamisme appelle des compétences spécifiques dans le très haut débit et la fibre optique, et aujourd’hui, nous avons du mal à les trouver », constate le dirigeant, Thierry Tolmer.

50 contrats en alternance

« Nous avons donc eu l’idée de créer notre propre centre de formation, autour de notre implantation historique, à Revel. Ce qui nous permet d’avoir désormais à notre disposition un outil plus professionnalisant. » Le Campus de Scopelec a d’abord pour vocation de former le personnel de l’entreprise aux techniques propres à ses métiers (pose, soudure, installation des équipements), mais également à la prévention et à la sécurité. « Nous allons aussi développer des modules relatifs à la gestion de projet et au management, afin de nous adresser à nos futurs managers et leur transmettre les valeurs propres à notre statut juridique, à savoir celles d’une Société coopérative et participative (Scop). » Les formations du centre sont ainsi destinées au personnel et aux futurs salariés de l’entreprise, afin d’actualiser régulièrement leurs compétences sur des techniques en pleine évolution. 500 personnes pourront ainsi être accueillies chaque année.

Dans le même temps, Scopelec poursuit sa dynamique de recrutement. En 2015, la société a embauché 300 personnes, dont 70 en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Elle prévoit d’en intégrer au moins 250 cette année, dont 50 minimum dans la région. « Nous recherchons des techniciens pour déployer les réseaux très haut débit, des chargés d’affaires, des conducteurs de travaux, des chefs de projet, et des ingénieurs en conception de réseau », détaille Thierry Tolmer. Les qualifications requises s’étendent ainsi ainsi du Bac pro au diplôme d’ingénieur.
La société va également recruter en alternance. 70 contrats seront proposés sur le même panel de qualifications. Scopelec recherche des candidats prêts à partager un projet commun avec l’entreprise. « Dans un groupe comme le nôtre, les perspectives de carrière sont importantes, car nous évoluons sur un secteur porteur », conclut Thierry Tolmer.
Agnès Frémiot

Sur la photo : Le nouveau campus de Scopelec, lors de son inauguration en janvier dernier. Crédit-JL-Sarda. DR.