ToulEmploi

Publié le lundi 30 janvier 2017 à 18h36min par Agnès Fremiot

Toulouse : Scalian va recruter 180 personnes en 2017

Scalian, ex Eurogiciel, envisage de recruter plus de 800 personnes en 2017, dont 180 uniquement à Toulouse. Pour accompagner sa croissance, le groupe recherche des Bac +5 « agiles et créatifs ». Le point avec le DRH, François Schnoebelen.

Eurogiciel, qui vient de changer d’identité pour devenir Scalian, prévoit de recruter 820 personnes cette année. Dont 180 en Occitanie, où le groupe compte quatre implantations à, et autour de Toulouse. « Dans le cadre de la forte progression de nos activités, nous avons des besoins très importants et nous allons intégrer des salariés pour nos deux pôles : systèmes numériques et performance des opérations. Nous sommes à la recherche des futurs pépites de demain, des candidats agiles, adaptables, et créatifs », indique François Schnoebelen, le DRH de Scalian.

Le groupe va embaucher, tout au long de l’année 2017, des ingénieurs architectes Java JEE, télécoms, systèmes embarqués, IVV, traitement d’images et du signal pour son pôle systèmes numériques. Des ingénieurs en gestion de projet, des consultants fonctionnels et des ingénieurs en management de la performance (qualité, supply Chain, assurance qualité produit/process) seront, eux aussi, recrutés pour son entité spécialisée dans la performance des opérations. Un Bac +5 minimum est requis pour postuler, tout comme une première expérience réussie dans le secteur, alternance longue ou premier emploi, avec une mise en pratique du diplôme. « Du point de vue de la personnalité, nous voulons des candidats en mesure de s’adapter constamment aux besoins de nos clients, qui évoluent perpétuellement. Nous ne misons pas uniquement sur une compétence technique, nous recherchons de personnes capables de sortir de leur périmètre de sécurité et en mesure de créer », précise François Schnoebelen.

Des annonces régulièrement mises en ligne

Afin d’attirer les candidats dans un secteur très concurrentiel, Scalian met en avant la qualité de son environnement de travail, mais aussi celle de ses effectifs. « Les futurs salariés ne vont pas être noyés parmi des généralistes, mais ils vont rejoindre une communauté d’experts. Les missions et les clients vont leur permettre de s’épanouir dans leur créativité et leurs capacités technique », argue François Schnoebelen. De plus, une fois intégrés dans l’entreprise, les collaborateurs sont suivis régulièrement par leurs managers, lors d’entretiens de détermination des objectifs organisés tous les six mois, et peuvent participer à des formations en présentiel ou en e-learning proposées au sein de l’Academy développée par la société.

Pour rejoindre Scalian, des annonces sont publiées quotidiennement sur le site du groupe. Un chargé de recrutement qualifie chaque candidature. Les profils sélectionnés passent ensuite par un système de sélections, qui comprend un test technique, un entretien plus généraliste, et une rencontre avec un manager. « Nous sommes exigeants dans notre processus de recrutement. Mais, pour le moment, nous n’avons pas eu de difficultés à atteindre nos objectifs et à recruter les bons profils », se félicite François Schnoebelen.
Agnès Frémiot

Les candidatures peuvent être adressées à : recrutement@scalian.com

Sur la photo : François Schnoebelen, DRH du groupe Scalian. DR.