ToulEmploi

Publié le lundi 23 mars 2015 à 09h25min par Ingrid Lemelle

Quels sont les objectifs du salon Art’Avenir ?

Ce lundi 30 mars, une centaine d’artisans et d’acteurs de l’emploi et de la formation accueilleront les visiteurs du 1er Salon Art’Avenir, organisé par la Cnams au Phare, à Tournefeuille. Dix-sept métiers seront représentés. L’occasion de changer de regard sur l’artisanat…

Bernard Moreau, vous êtes le président régional de la confédération patronale du secteur artisanal de la fabrication et des services, la Cnams* Midi-Pyrénées, comment l’idée du salon Art’Avenir est-elle née ?
Tout simplement du constat que notre secteur mérite une meilleure reconnaissance et considération. Après concertation avec l’ensemble des professionnels, nous avons décidé de créer un évènement qui serait en quelques sorte une « vitrine » de nos métiers et de nos savoir-faire, afin que tous les publics, c’est-à-dire les jeunes, mais aussi les demandeurs d’emploi, les conseillers d’orientation… puissent constater par eux-mêmes ce que recouvre la réalité de nos professions. Des métiers qui ont recours aux nouvelles technologies, ce qui semble échapper encore au plus grand nombre. Des métiers créatifs, épanouissants, porteurs, et dont on peut bien vivre financièrement, même dans un contexte économique difficile… Bref on est très loin de l’image qui nous colle encore à la peau.

Que proposera donc Art’Avenir ?
Des stands animés par des représentants de l’artisanat (artisans et apprentis) issus de plusieurs départements de la région. Ils exposeront leurs métiers et savoir-faire, informeront et répondront aux questions des visiteurs. Ces stands prendront des formes différentes, afin d’adapter les présentations à chacun des dix-sept métiers présentés : reconstitution d’un salon de coiffure ou d’un salon d’esthétique, démonstrations de sculpteurs, visite d’une ambulance…
Des concours seront également organisés autour de l’art floral et de la coiffure. Enfin, un grand diner spectacle clôturera cette journée. Un spectacle qui mettra en scène les espoirs parmi les apprentis, des artisans de Midi-Pyrénées, et se terminera par un show assuré par des champions du monde de la coiffure.

Quel public attendez-vous pendant cette journée ?
Ce salon s’adresse aux jeunes, à qui nous souhaitons démontrer que l’artisanat n’est pas une voie de garage, que l’on choisit par défaut, mais bien au contraire un secteur de passionnés. Des artisans seront présents pour répondre à toutes leurs questions, notamment en matière d’orientation.
Et puis aux demandeurs d’emploi bien sûr, qui ont peut-être déjà une formation et une expérience liée à l’artisanat de fabrication et de services sans néanmoins trouver du travail, un paradoxe lorsque l’on sait que bon nombre d’artisans peinent à trouver du personnel qualifié. Sur chaque stand, des professionnels des Mcef et de Face (qui animera l’atelier « La Clinique du CV ») seront à leur disposition pour étudier leurs CV, faire le point sur leur situation et tenter de comprendre ce qui leur manque éventuellement pour accéder à l’emploi.
Nous en tirerons également un bilan pour préconiser des actions de formation à nos partenaires, tels que les Opca.

Vous allez également mettre l’accent sur la mixité professionnelle…
Oui, dans la continuité de l’action Arti’Femmes, que nous menons depuis 2006 en partenariat avec la Délégation aux droits des femmes, nous allons présenter l’exposition « Au-delà des stéréotypes ». Son objectif est d’ouvrir les esprits et d’informer sur les possibilités d’orientation et d’insertion du public féminin dans notre secteur.
Là encore, il s’agira de montrer nos métiers sous un angle différent.
Propos recueillis par Ingrid Lemelle

* La CNAMS est l’une des trois composantes de l’Union Professionnelle Artisanale (UPA). Elle regroupe le plus grand nombre de professions artisanales de la production et des services, soit environ 17.500 en Midi-Pyrénées.

Art’Avenir, le 30 mars, de 9h à 16h, au Phare, 32, route de Tarbes à Tournefeuille.
Plus d’infos sur www.artavenir.com


Sur la photo : Bernard Moreau, président de la Cnams Midi-Pyrénées. Photo DR.