ToulEmploi

Publié le lundi 3 août 2015 à 12h23min par Agnès Fremiot

Quelles nouveautés pour le Cours Rousselot Voltaire à la rentrée 2015 ?

Article diffusé le 4 mai 2015

Le Cours Rousselot Voltaire poursuit sa mue et revoit ses orientations stratégiques pour la rentrée 2015. Thierry Faba, son directeur, nous détaille les nouveautés.

Thierry Faba, quelles sont les nouvelles filières que vous allez proposer à la rentrée ?
Nous allons élargir la partie post-bac en proposant en plus du BTS Muc déjà existant trois nouvelles filières : les BTS Comptabilité gestion des organisations, Assistant manager, et Assistant de gestion, qui pourront aussi bien se dérouler en parcours initial qu’en alternance. Il s’agit de filières plus axées sur les fonctions de base des PME (comptabilité, ressources humaines ou management). Mais nous allons également modifier la partie secondaire pour proposer des méthodes semblables aux écoles de commerce aux jeunes qui sont inscrits dans les filières ES et STMG.

De quoi s’agit-il ?
Jusque-là, nous nous adressions aux jeunes qui ne trouvaient pas leur place dans le système éducatif classique. Nous avons décidé de modifier cette orientation pour nous axer dorénavant uniquement sur les filières économiques. Nous allons les faire évoluer dans une dynamique proche des écoles de commerce avec des stages, des relations avec l’entreprise dans le cadre de missions ponctuelles ou l’accueil de chefs d’entreprise qui viendront présenter leur métier aux élèves.

Pourquoi ce choix ?
Nous avons constaté dans nos relations avec les entreprises qu’elles se plaignaient souvent du décalage entre les jeunes et elles. Nous souhaitons donc les former dès le lycée à cette réalité, en travaillant très en amont avec eux sur ces sujets. Nous désirons également par ce biais donner à nos élèves une chance d’apprendre autrement, ce qui sera une des clés pour leur redonner le goût de l’effort.

Allez-vous continuer l’enseignement plus classique dans le secondaire ?
Non, nous allons proposer à la place des classes de soutien scolaire qui se baseront sur notre expérience des programmes le mercredi, le samedi et durant les vacances scolaires. Nous conserverons les petits effectifs et nous travaillerons autour d’une pédagogie différente afin de redonner à ces élèves le goût de l’école.
Propos recueillis par Agnès Frémiot

Sur la photo : Thierry Faba a repris le Cours Rousselot Voltaire en 2014. Photo Hélène Ressayres - ToulEmploi.

1 Commentaire

  • Le 6 mai 2015 à 22:13 , par Bernard

    Et est ce que ce cher directeur s’est t’il penché sur comment les élèves évolueront dans la vie active ? c’est bien beau les chiffres, les courbes, les statistiques … mais a voir le genre de pseudo école de commerce qui prépare des jeunes a des petits postes d’employé de bureau ou a une carrière de petit patron miteux, je ne sais plus si il faut rire ou pleurer. Je dis ca surtout pour ce total déséquilibre qu’il y aura, dans ce genre de lycée, entre l’économie et la culture. Car oui je pense que pour faire un homme, il faut cet équilibre, et oui, un cerveau bourrée essentiellement de chiffre est un cerveau ignorant, tant dans les relations sociales que dans notre rapport au monde. Bienvenue dans le gouffre français

Répondre à cet article