ToulEmploi

Publié le lundi 23 février 2015 à 18h44min par Agnès Fremiot

Pourquoi faut-il s’intéresser aux fonctions commerciales ?

Méconnue et sous-estimée, la fonction commerciale pourrait pourtant permettre la création de 5000 emplois dans la région. Emmanuel Grard se fait écho du manifeste pour le développement de la culture commerciale en France, lancé par son association.

Emmanuel Grard, vous êtes vice-président de la fédération nationale des Dirigeants commerciaux de France et président de la fédération Midi-Pyrénées, pouvez-vous, en préambule, nous présenter votre association ?
Notre association représente la fonction commerciale en France. Nous comptons 2500 membres sur l’ensemble du territoire, des directeurs commerciaux aux managers commerciaux, en passant par des chefs d’entreprise, qui demeurent les premiers commerciaux de leur société. En Midi-Pyrénées, nous comptons trois antennes à Albi, Rodez et Toulouse, et plus d’une centaine de membres.

Quel est l’objectif de votre manifeste ?
La crise économique est là, la croissance est en panne, et la consommation stagne. Les métiers commerciaux pourraient contribuer à relancer la dynamique de l’emploi. Pourtant, aujourd’hui, les entreprises qui cherchent à recruter des commerciaux se heurtent à de réelles difficultés. Nous estimons en effet à 100.000 le nombre d’emplois non pourvus sur l’ensemble du territoire. D’après nos estimations, ils seraient 5000 environ en Midi-Pyrénées. Notre manifeste vise donc à développer la culture commerciale. Il faut que ces carrières soient perçues comme des opportunités par les jeunes, leurs parents et leurs professeurs, ce qui n’est pas le cas actuellement.

Pourquoi ces postes ne sont-ils pas pourvus ?
Nous manquons de commerciaux qualifiés en France. Nous avons donc tendance à nous diriger vers des profils déjà en poste, ce qui n’amène pas de création d’emploi. Le constat est simple : pour avoir des commerciaux experts, tout démarre au niveau de l’éducation et des médias. Il faut donc donner envie aux jeunes de venir dans nos professions et sensibiliser les parents, les enseignants et les jeunes à nos carrières. Nous devons donc changer leur regard sur nos métiers.

Quels sont vos arguments dans leur direction ?
C’est un métier valorisant, de contact, qui permet d’avoir de réelles perspectives et opportunités de carrière. En outre, les commerciaux ont de bonnes rémunérations et ont accès aux dernières technologies et savoir-faire. C’est enfin une des fonctions centrales de l’entreprise, car le commercial est son premier ambassadeur.
Agnès Frémiot

Sur la photo : Emmanuel Grard, vice-président de la fédération nationale des dirigeants commerciaux de France et président de la fédération Midi-Pyrénées. DR.

1 Commentaire

Répondre à cet article