ToulEmploi

Publié le lundi 18 septembre 2017 à 18h14min par Agnès Fremiot

Pôle emploi et l’Université Fédérale veulent favoriser l’insertion des étudiants

Afin d’accompagner les étudiants dans leur insertion professionnelle et d’aider les demandeurs d’emploi dans leur formation, Pôle emploi Occitanie et l’Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées ont passé une convention cadre de collaboration.

« La formation et les diplômes sont un passeport pour l’emploi », a indiqué Serge Lemaître, directeur de Pôle emploi Occitanie, en préambule de la signature de la convention passée avec l’Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées.Son objectif, tisser davantage de liens entre le monde universitaire et le monde socio-économique, dans la perspective d’améliorer la connaissance des étudiants et de les accompagner dans la construction de leur projet.« Les universités françaises restent en retrait de l’univers de l’entreprise, en comparaison des établissements étrangers. Ce partenariat a pour but de les aider à s’y ouvrir. Il permettra également aux étudiants qui ont opté pour des formations généralistes de mieux mettre en avant leurs compétences acquises, et aux entreprises de mieux les comprendre », a expliqué Philippe Raimbault, le président de l’Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées.

Partager et diffuser la connaissance au profit des étudiants et des demandeurs d’emploi

Cette convention vise concrètement à favoriser l’accès au premier emploi, la mobilité en France ou à l’international, le retour à l’emploi des stagiaires de la formation professionnelle, ou encore la sécurisation des parcours professionnels par la formation tout au long de la vie. Ainsi, si Pôle emploi n’est pas encore présent physiquement à l’Accueil Welcome Desk, l’espace d’accueil et d’information des étudiants, le personnel sera formé pour initier les visiteurs aux outils proposés sur la plateforme Emploi Store. « L’objectif est de développer la connaissances de nos offres de services respectifs et de les diffuser », a souligné Philippe Raimbault.

Les deux structures partageront également leurs statistiques pour obtenir une connaissance plus fine de l’insertion professionnelle des étudiants. Serge Lemaître a d’ailleurs rappelé qu’au moment où tous les indicateurs sont au vert dans la région, avec une hausse de l’emploi net salarié de 0,5% au dernier trimestre et une augmentation de 22% du nombre de CDI, les demandeurs d’emploi titulaires d’un Bac+3 et plus étaient très bien positionnés pour retrouver du travail. « Un demandeur d’emploi est inscrit en moyenne 590 jours chez nous, quand un Bac+3 et plus ne l’est que 262 jours. Ce chiffre illustre l’importance de cette convention, qui devrait permettre de mieux orienter les jeunes en amont, de permettre aux conseillers Pôle emploi d’être au fait des formations accessibles aux jeunes et aux moins jeunes en formation continue, et aux salariés de l’université de connaître les tendances et les évolutions du marche du travail », a-t-il conclu. Cette convention a vocation à être dupliquée dans les différents établissements de l’Université Fédérale, qui mettent parfois déjà en place des actions de façon informelle.
Agnès Frémiot

Sur la photo : Serge Lemaître (à gauche), directeur de Pôle emploi Occitanie et Philippe Raimbault, le président de l’Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées, ont signé une convention visant à rapprocher les deux structures. DR.