ToulEmploi

Publié le lundi 18 février 2019 à 16h52min par Ingrid Lemelle

Pôle emploi Occitanie poursuit sa mutation

Afin de répondre de manière plus adaptée aux besoins, Pôle emploi a mis en œuvre diverses actions. En Occitanie, où les objectifs fixés par la convention ont été dépassés, une expérimentation a notamment été menée dans l’accompagnement des demandeurs d’emploi.

Au troisième trimestre 2018, l’Occitanie affichait un taux de chômage de 10,7%, largement au-dessus du niveau national (8,8%). Une situation récurrente dans une région qui crée énormément d’emplois mais pâtit de sa forte attractivité. Dans ce contexte, le directeur de Pôle emploi Occitanie, Serge Lemaître, s’est quand même félicité « du bilan positif des actions mises en œuvre ». L’ensemble des objectifs fixés par la convention tripartite, signée par l’État, les partenaires sociaux et l’opérateur, ont en effet été atteints ou dépassés en matière de satisfaction du public, de retour à l’emploi ou de qualité de traitement.

Pôle emploi Occitanie verse environ 3,1 milliards d’euros aux 370.000 demandeurs d’emploi indemnisés chaque année. 74,9% des personnes suivies se montrent satisfaites des services apportés par les conseillers, « un indicateur phare », souligne Serge Lemaître. En matière de formation, l’Occitanie affiche un taux de retour à l’emploi après 6 mois de 60,8% alors que le taux de retour à l’emploi durable (CCD de plus de 6 mois ou CDI) s’élève à 34%. Dans le même temps, la région enregistre le taux de satisfaction des entreprises le plus élevé de France (74,5%).

Des actions ciblées et des enjeux forts

Pour mieux répondre aux besoins, l’établissement public a pris diverses mesures. « En 2018, nous avons transformé nos accueils en Agences de demain, moins standardisées », explique Serge Lemaître. L’objectif est notamment de se concentrer sur les publics en difficulté et de favoriser l’inclusion numérique. Par ailleurs, la gestion des indemnisations a été davantage automatisée, ce qui a permis de réorienter une grande partie des conseillers vers l’aide à la recherche d’emploi et l’accompagnement. « Nous allons vers une plus grande spécialisation des conseillers », précise Serge Lemaître, comme le montre l’expérimentation menée dans trois agences d’Occitanie où les demandeurs d’emplois ont bénéficié pendant plus d’un an de deux conseillers attitrés pour les indemnisations et leur recherche d’emploi. « Ce dispositif devrait être déployé en France », ajoute le directeur régional.

Pôle emploi doit aussi faire face à plusieurs enjeux cette année avec notamment le Plan d’investissement compétences (PIC) qui a « de très bonnes chances d’être signé » et doit permettre de former un million de demandeurs d’emploi peu qualifiés, et un million de jeunes sortis du circuit de l’emploi pour répondre aux besoins des métiers en tension. Autre ambition forte affichée par Serge Lemaître, les emplois aidés, avec un objectif de 7380 Parcours emploi compétences en Occitanie, à destination des publics en grande difficulté.

L’établissement doit également s’investir dans le Plan pauvreté et atteindre plus de 5500 personnes en accompagnement global (conseiller Pôle emploi et travailleur social) dans la région. Enfin, Serge Lemaître souhaite répondre davantage aux difficultés de recrutement des entreprises « en travaillant avec les branches et en améliorant la pertinence des formations ». L’opération #VersUnMétier, lancée en septembre 2018, sera pérennisée cette année.
Paul Périé

Photo DR.