ToulEmploi

Publié le lundi 6 novembre 2017 à 18h21min par Ingrid Lemelle

Occitanie : la « maison » Guy Hoquet veut s’agrandir !

Le groupe Guy Hoquet l’Immobilier compte aujourd’hui 480 agences indépendantes en France, dont une trentaine en Occitanie. Au regard de sa croissance, il souhaite renforcer ses équipes d’une vingtaine de collaborateurs d’ici à la fin de l’année, dans la région. Avant 2018…

« Le marché est en croissance, en volume de transactions et en valeur, notamment à Toulouse, qui confirme son dynamisme, et Montpellier », déclare Fabrice Abraham, directeur général du réseau Guy Hoquet l’Immobilier. Un contexte qui incite donc les franchisés à recruter. « Pour satisfaire les clients, en augmentation, et notre volonté d’offrir plus de services, en matière de gestion locative par exemple. » Le groupe souhaite ainsi recruter 300 collaborateurs d’ici à la fin de l’année en France, dont 200 immédiatement. « En Occitanie, nous envisageons d’embaucher une vingtaine de personnes, pour moitié à Toulouse. »

Les postes sont à pourvoir en CDI, ce qui est devenu assez rare dans le secteur. « Nous avons quelques agents commerciaux indépendants, mais 75% de nos collaborateurs sont salariés », indique Fabrice Abraham. Des salariés qui peuvent avoir des profils très variés. « Nous privilégions les qualités humaines et la motivation aux diplômes. Nos métiers ne sont pas faciles, donc la ténacité et l’opiniâtreté sont importantes. La deuxième qualité requise pour nous rejoindre, c’est l’initiative. La capacité à gérer son temps et ses priorités. Enfin, l’empathie est essentielle ! » Le directeur général ajoute que les collaborateurs doivent être prêts à remettre régulièrement à jour leurs connaissances, tant sur le plan juridique que de la fiscalité, en évolution permanente. Les candidats doivent, pour finir, avoir de l’ambition, de l’enthousiasme et l’envie de réussir !

Une école interne pour s’intégrer et évoluer

Si le réseau est plus sensible à la personnalité qu’aux cursus, c’est également parce qu’il possède sa propre école. « Grâce à la Guy Hoquet Business School, et à l’encadrement en agence de nos professionnels confirmés, nous sommes en mesure d’accompagner nos jeunes recrues (avec des formations qui peuvent aller de dix jours à douze semaines selon les profils), de développer les compétences de nos collaborateurs, et de les faire évoluer, jusqu’à parfois des postes de directeur des ventes ou d’agence en leur permettant alors de suivre un parcours dédié. »

Les personnes intéressées peuvent postuler en ligne sur le site dédié, mais Fabrice Abraham conseille néanmoins de privilégier le contact direct. « Ce sont nos franchisés qui sont les plus à même d’apprécier les candidats, et c’est de toute façon à eux que revient la décision finale. Certains organisent, en outre, régulièrement des soirées de recrutement. » D’autant plus qu’au-delà des embauches immédiates, Guy Hoquet l’Immobilier affiche de fortes ambitions. « Nous signons environ cent contrats de franchises par an. » Et le réseau d’annoncer d’ores et déjà son intention de recruter trente à quarante personnes supplémentaires en 2018, en Occitanie.
Ingrid Lemelle

Sur la photo : Fabrice Abraham, directeur général du réseau Guy Hoquet l’Immobilier. Photo DR.

1 Commentaire

Répondre à cet article