ToulEmploi

Publié le lundi 15 mai 2017 à 14h39min par Ingrid Lemelle

Occitanie : Tupperware donne un coup de fouet à son recrutement

La société de vente à domicile de produits culinaires cherche à profiter de l’engouement autour du « fait maison ». Elle recrute de manière massive chaque année des vendeurs en statut VDI.

Tupperware est le numéro un de la vente à domicile en France. Ce spécialiste des produits culinaires depuis 55 ans cherche à recruter en VDI entre 2500 et 3000 vendeurs en Occitanie en 2017, ce qui correspond à un quasi-renouvellement de sa force de vente. « Il faut dire que le turn-over dans cette profession est très élevé, car ce travail est souvent perçu comme un complément d’activité temporaire ou un tremplin pour un retour vers l’emploi après une pause. C’est juste, mais comme la profession est à temps choisi, elle peut aussi assurer l’équivalent d’un temps plein », explique Mathias Roumilhac, directeur régional Sud-Ouest Tupperware France.
Les revenus, perçus sous la forme d’une commission de 20% des ventes réalisées, peuvent ainsi s’étaler entre 300 et 3000 euros mensuels en fonction du nombre d’ateliers culinaires organisés par le vendeur. Quatre grandes concessions maillent le territoire d’Occitanie, celle du grand Toulouse allant jusqu’en Ariège, classée première en 2014 en termes de revenus, celle de Montpellier, une troisième regroupant Castres et Albi et enfin, celle couvrant Montauban et Marmande.

Des conseillers culinaires plus que des vendeurs

« Nos réunions prennent aujourd’hui la forme de véritables cours de cuisine d’à peu près une heure et demie. Nos vendeurs assurent un service de conseillers culinaires. Nous recrutons tout type de profil, quels que soient l’âge, le niveau d’étude et le sexe, puisque 10% de nos animateurs sont des hommes. Il nous faut surtout des personnes motivées », souligne Mathias Roumilhac. D’animateur culinaire à manager culinaire, puis de team leader à concessionnaire Tupperware, jusqu’à l’intégration en salariat de Tupperware France, les évolutions de carrière sont possibles. « Une première formation est assurée en concession, pendant environ deux heures, puis de manière continue, elle peut être dispensée par les managers ou via des modules sur internet », détaille Mathias Roumilhac.

Une image plus actuelle en phase avec les modes de vie

Tupperware cherche à moderniser son image avec des produits adaptés aux nouveaux modes de vie des actifs, et à capter la génération dite Y, qui représente les enfants des clientes déjà acquises à la marque depuis 50 ans. « Le marché de la vente à domicile est en pleine croissance, affichant entre 5 à 10% d’augmentation annuelle tous secteurs d’activité confondus. En période de crise, le « fait chez soi » et le partage autour de la préparation d’un plat sont très tendance. Nous souhaitons y associer nos vendeurs », promeut Mathias Roumilhac.
Isabelle Meijers

Pour candidater, rendez-vous sur www.tupperware.fr. La candidature est ensuite réacheminée vers la concession concernée en fonction de la zone géographique du candidat.

Sur la photo : Les réunions Tupperware prennent aujourd’hui la forme de véritables cours de cuisine au cours desquels les vendeurs assurent un service de conseillers culinaires. DR.