ToulEmploi

Publié le lundi 12 novembre 2018 à 18h46min par Agnès Fremiot

Montpellier : CodinGame fait du recrutement des développeurs un jeu d’enfant

CodinGame aide les entreprises à dénicher les talents de la tech à côté desquels elles auraient pu passer. À la fois plateforme d’auto-formation et ressource pour les recruteurs, la start-up créée à Montpellier compte déjà 1,2 millions d’utilisateurs et 500 entreprises clientes.

La start-up montpellieraine CodinGame a choisi de miser sur le jeu pour accompagner les développeurs dans le développement de leurs compétences. Dans le même temps, cette plateforme favorise le recrutement de ces profils très prisés par les employeurs. « Nous avons à la fois une cible grand public et une activité de services aux entreprises. Il existe déjà énormément de sites qui apprennent à programmer aux particuliers. Nous avons choisi de nous adresser à ceux qui ont déjà des bases solides en code, afin de les accompagner dans l’acquisition de nouvelles compétences », explique Aude Barral, la cofondatrice de la start-up. L’auto-formation s’effectue avec un angle ludique qui permet à l’utilisateur d’avancer sans le côté parfois rébarbatif de l’apprentissage classique. « Les utilisateurs peuvent ainsi franchir des Levels, débloquer des badges ou challenger d’autres développeurs. » La plateforme est gratuite et accessible du monde entier. Elle compte déjà 1,2 million d’utilisateurs dans 175 pays.

Un logiciel pour faciliter le recrutement

Pour les professionnels, CodinGame propose une suite de services qui se déclinent en trois volets : sourcing des candidats, évaluation et fidélisation des salariés. « La programmation n’est pas une affaire de diplôme, mais une histoire de passion. Nous avons donc créé un logiciel (CodinGame Assessment) qui permet d’évaluer les compétences des développeurs en les mettant en situation. Nous le mettons à disposition des entreprises en mode saas », explique Aude Barral. Les recruteurs peuvent ainsi embaucher des profils à côté desquels ils seraient passés en temps ordinaire sur la simple foi d’un CV, des autodidactes ou des personnes en reconversion professionnelle, en économisant du temps dans leur processus de sélection.

Sur un marché de l’emploi très en tension, la jeune pousse se targue aussi de dénicher ces profils différents. « Nous pouvons mettre en relation les utilisateurs de la plateforme avec des entreprises qui recrutent », poursuit Aude Barral. « Il s’agit souvent de demandeurs d’emploi passifs, car déjà en poste, mais qui reste à l’écoule des opportunités. »
CodinGame propose enfin de fidéliser les équipes dans un secteur où le turn-over est très important en aidant ses clients à travailler leur marque employeur. « Nous avons une offre événementielle avec l’organisation notamment de hackathons basés sur le jeu. »
La société compte déjà 500 clients à travers le monde dont Ubisoft ou Nintendo et de nombreux acteurs du secteur bancaire. « De près ou de loin, la plupart des entreprises qui travaillent dans le domaine du logiciel ! », se félicite Aude Barral.
Agnès Frémiot

Sur la photo : Aude Barral a cofondé CodingGame avec Frédéric Desmoulin et Nicolas Antoniazzi. Photo : DR