ToulEmploi

Publié le lundi 14 septembre 2015 à 10h56min par Ingrid Lemelle

Midi-Pyrénées : un emploi en deux coups de cuillère à POE

Si vous êtes en recherche d’emploi, vous avez déjà sûrement entendu parler des POE, ces Préparations opérationnelles à l’emploi. Un dispositif qui a fait ses preuves, particulièrement en Midi-Pyrénées où les « financeurs » sont attentifs à l’adéquation de l’offre à la demande.

En Midi-Pyrénées, en 2014, 97% des bénéficiaires d’une Préparation opérationnelle à l’emploi (POE) individuelle* étaient en emploi, six mois après leur formation. 49% dans le cas d’une POE collective.
Depuis sa création, il y a cinq ans, le dispositif a fait ses preuves. Au point d’apparaître aujourd’hui comme l’un des outils les plus efficaces pour lever les freins à l’embauche. Le principe est simple. D’un côté des offres d’emploi non pourvues faute de profils adéquats, de l’autre des chômeurs, indemnisés ou non, prêts à s’engager dans un parcours de formation pour acquérir les compétences nécessaires aux postes. Et entre les deux, un parcours de 400 heures maximum, c’est-à-dire court, financé par Pôle emploi, les Opca ou encore les branches professionnelles.

Des formations en prise avec le marché

C’est donc bien le marché de l’emploi qui déclenche une POE. Une offre déposée à Pôle emploi, en CDI, en CDD d’au moins 12 mois ou en contrat de professionnalisation et en contrat d’apprentissage peut entraîner la mise en place d’une POE individuelle. Elle est alors gérée directement par le conseiller Pôle emploi. Dans le cas des POE collectives, les employeurs ne sont pas tenus de déposer d’offres, mais en Midi-Pyrénées, plus qu’ailleurs, les partenaires veillent à vérifier que les débouchés existent avant d’initier des actions. Grâce à des enquêtes prospectives. Les centres de formation sont tenus en outre d’accompagner ensuite les stagiaires dans leur recherche de poste. Ils sont également jugés sur leurs résultats. D’où les bons taux d’insertion obtenus.

Concrètement, une fois les besoins identifiés et les organismes de formation consultés, les POE sont planifiées. Tout au long de l’année. En cette rentrée, de nombreuses informations collectives sont d’ailleurs organisées. Agefos PME Midi-Pyrénées, qui a financé la POE de 519 demandeurs d’emploi l’an dernier (avec 72% de sorties positives), a notamment mis en place un portail qui recense les sessions qu’elle programme : my-poe.com Quatorze seront par exemple ouvertes d’ici la fin de l’année sur différents métiers sur lesquels des tensions ont été observées. Dans le commerce, les services à la personne, l’immobilier, le thermalisme, les métiers de bouche, l’industrie, le tertiaire…

Pour connaître plus largement les opportunités offertes dans la région, n’hésitez pas à vous adresser à votre agence Pôle emploi.
Ingrid Lemelle

* Source « Enquête Plan 30.000 » Pôle emploi Midi-Pyrénées, septembre 2014. Infographie tirée de cette même enquête.