ToulEmploi

Publié le samedi 16 janvier 2016 à 11h55min par Agnès Fremiot

Meltis matérialise les réseaux sociaux en entreprise

Meltis, société toulousaine spécialisée dans la formation, a créé Lindéo, un outil qui transpose l’esprit des réseaux sociaux professionnels dans le monde réel. L’objectif est de créer des rencontres entre les salariés, afin de leur permettre de travailler ensemble.

Avec les ateliers Lindéo, Meltis, société spécialisée dans la formation et le coaching, souhaite réaliser le tour de force de transposer physiquement les réseaux sociaux professionnels. « Notre objectif, avec cet outil, est de permettre à chacun de se créer un profil et de nouer des ’amitiés’ avec des collègues qu’ils n’auraient pas découverts sinon. Mais dans le réel… », explique Stéphane Waller, le dirigeant de Meltis. « En effet, beaucoup de salariés se plaignent de ne pas savoir ce que font les autres personnes, et leurs dirigeants cherchent en permanence à créer de la transversalité. C’est une thématique sur laquelle les entreprises nous sollicitent depuis des années. »

Se créer un profil sur papier

Pour cela, lors d’un atelier de quelques heures, les différents participants se créent un profil avec un papier et des crayons. Les pages produites sont ensuite affichées et les participants entrent en réseau sur la base d’un parcours similaire, d’une passion partagée ou de la participation à un projet commun. Les salariés sont ainsi en mesure de nouer par la suite des connexions, de travailler ensemble et de se faire conseiller sur des problématiques. « Sans mail et sans adds, chacun va se voir en vrai pour entrer en contact. Les connexions se font de façon naturelle », reprend Stéphane Waller. Lindéo souhaite ainsi reprendre le principe des réseaux digitaux, qui arrivent à forcer le naturel. « Nous essayons aussi par ce biais d’aider le destin et d’amener des rencontres nouvelles. »

Une formation dédiée aux grandes entreprises

L’objectif numéro un de cet atelier est de favoriser le networking Il se destine d’ailleurs principalement aux sociétés qui recrutent énormément ou aux grands groupes dans lesquels les échanges se font difficilement du fait du nombre de salariés. La cible de Lindéo, ce sont principalement les grands entreprises et les groupes qui ont des implantations un peu partout en France. « Les ateliers n’ont de sens que si les participants sont plusieurs dizaines. Nous leur permettons de gagner du temps, d’accélérer les procédures et les cadences, et de rendre ainsi l’entreprise plus agile », conclut Stéphane Waller.
Agnès Frémiot

Sur la photo : Pour Stéphane Waller, le dirigeant de Meltis, Lindéo peut permettre aux entreprise d’être plus agiles. Photo Hélène Ressayres - ToulEmploi.