ToulEmploi

Publié le lundi 6 juin 2011 à 19h36min par Rédaction en chef

Le microcrédit donne de maxi coups de pouce !

La Semaine du microcrédit, qui se tient en France du 7 au 11 juin, se décline à Toulouse avec trois journées portes ouvertes dans les locaux de l’Association pour le droit à l’initiative économique (Adie). Organisatrice de la manifestation et organisme de référence en matière de microcrédit, elle espère faire découvrir au grand public de mode de (...)

Permettre à des personnes portant un projet de création d’entreprise mais n’ayant pas accès au crédit bancaire de bénéficier d’un financement. Tel est l’objectif du microcrédit. Pour faire découvrir ce système encore méconnu et qui s’adresse notamment aux demandeurs d’emploi ou aux travailleurs précaires, l’Association pour le droit à l’initiative économique (Adie), organisme français de référence en la matière, organise du 7 au 11 juin la Semaine du microcrédit.

Un événement national qui trouvera son écho régional avec trois journées portes ouvertes, ces mardi 7, mercredi 8 et jeudi 9 juin. L’occasion pour les participants d’échanger avec les équipes de l’Adie et les autres visiteurs, de découvrir le parcours de formation gratuit Créajeunes, de bénéficier d’un entretien individuel, ou encore d’assister à une conférence intitulée « Les bons conseils avant de se lancer ».

800 microcrédits accordés en Midi-Pyrénées chaque année

Cette Semaine du microcrédit est la septième organisée par l’Adie. Après avoir installé un chapiteau en centre-ville de Toulouse l’an dernier, l’association a cette fois choisi de recentrer la manifestation sur ses locaux. Mais l’objectif reste le même : « Faire davantage connaître le microcrédit au grand public, encore peu informé sur ce mode de financement. Potentiellement nous pourrions toucher deux à trois fois plus de personnes », explique David Rofé, responsable crédit à l’Adie pour le secteur de l’agglomération toulousaine.

En 2010, l’association a reçu 4.000 demandes et accordé 800 microcrédits en Midi-Pyrénées, d’une moyenne de 3.000 euros. Au delà des financements, elle propose un accompagnement par ses conseillers mais aussi par un réseau de bénévoles – une centaine en région, notamment des anciens patrons, banquiers, commerçants ou professeurs de gestion.

Si la définition du microcrédit par l’Union européenne fixe le plafond à 25.000 euros, l’Adie, pour sa part, n’octroie que des crédits inférieurs à 10.000 euros. « Une somme déjà importante. En moyenne en France, un projet de création d’entreprise nécessite un investissement de moins de 8.000 euros », rappelle David Rofé.
Thomas Gourdin

Photo DR.

La Semaine du microcrédit à Toulouse

Mardi 7 juin, de 14h30 à 17h30, dans les locaux d’Empalot Initiative Création (EIC) - 23 rue de Grasse
Présentation du cycle de formation gratuit Créajeunes

Mercredi 8 juin, de 10h à 16h, à l’agence Adigo, 69 allées de Bellefontaine
Portes ouvertes

Mercredi 8 et jeudi 9 juin, de 10h à 16h, à la direction régionale de l’Adie, 3 rue Bayard
De 14h à 16h, réunion d’information « Les bons conseils avant de se lancer », puis de 16h à 17h, entretiens individuels avec des conseillers de l’Adie avant un échange convivial autour d’un verre.

A noter également que l’agence de l’Adie à Tarbes, située dans les locaux du Centre départemental de développement économique (5 Rue Gaston Dreyt) ouvrira ses portes le 10 juin de 10h à 17h.

Renseignements au 0800 800 566 ou sur le site de la Semaine du microcrédit.