ToulEmploi

Publié le lundi 7 octobre 2019 à 16h00min par Agnès Fremiot

Le groupe Nicollin crée son propre CFA à Montpellier

Pour former les (futurs) collaborateurs de son middle management, le groupe Nicollin a mis en place un premier BTS dans son propre CFA.

Le groupe Nicollin, qui a fêté ses soixante-dix ans à Montpellier il y a peu, vient de se doter de son propre Centre de formation d’apprentis (CFA). II souhaite former par ce biais son middle management. « Nous avions déjà travaillé sur la progression de carrière. Nous souhaitions cette fois nous intéresser au recrutement en misant sur l’apprentissage », explique Patricia Jarlot, la responsable formation du groupe. « Nous nous sommes appuyés pour cela sur la Loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, qui a simplifié la création des CFA. »

Le choix d’un premier BTS Métiers des services à l’environnement (MSE), qui est susceptible de former à plusieurs des fonctions du groupe (les déchets, l’eau et l’assainissement), s’est imposé de lui-même. « Nous avions un impératif, que le cursus se déroule à Montpellier, afin que les jeunes soient en contact direct avec la direction du groupe et les fonctions support du siège. » La société entend, dans un premier temps, pourvoir à ses propres besoins en recrutement. Mais elle n’exclut pas de l’ouvrir à l’avenir à d’autres entreprises, d’autant que ce BTS est totalement inédit jusque-là à Montpellier.

D’autres cursus en projet pour 2020

La première promotion va démarrer en novembre prochain avec seize apprentis. Son recrutement est ouvert aux moins de trente ans sur l’ensemble du territoire. Il faut malgré tout être titulaire d’un Bac, de préférence scientifique. Les filières technologiques sont également les bienvenues. « Le référentiel de formation compte en effet énormément de biologie et de chimie », note Patricia Jarlot. Le savoir-être sera également essentiel dans la sélection. « Nous recherchons des personnes qui ont la volonté d’avancer. » L’objectif final est d’intégrer les futurs diplômés dans les différentes filières de la société. « C’est une prise de risque réelle pour nous, ce qui explique notre sélectivité. »

En 2020, le groupe Nicollin envisage de d’ouvrir d’autres cursus de niveaux inférieurs à Bac + 2, dans l’objectif de fidéliser notamment ses effectifs dans un domaine où le turn-over est important. Mais il misera alors sur des partenariats avec d’autres CFA. « Nous avons les ressources humaines et techniques pour le BTS. En revanche, pour les niveaux IV et V, nous aurons besoin de structures », précise Patricia Jarlot. Le BTS a, quant à lui, vocation à être pérennisé. Le groupe entend également permettre à ses salariés d’accéder à certains modules du référentiel (management, QSE …), et leur permettre de valider éventuellement le diplôme. « Nous mixerons ainsi la culture d’entreprise et l’ouverture dans nos classes », conclut Patricia Jarlot.
Agnès Frémiot

Sur la photo : Le groupe Nicollin travaille notamment sur le secteur de la propreté. DR

1 Commentaire

Répondre à cet article