ToulEmploi

Publié le lundi 18 décembre 2017 à 18h01min par Natacha Zimmermann

La start-up toulousaine Web-atrio recherche trente développeurs

Web-atrio, spécialisée dans le service numérique, agrandira encore son équipe en 2018. Trente développeurs Web pourraient rejoindre la start-up dans son agence toulousaine, en plus des six candidats recherchés d’ici à la fin de cette année.

Web-atrio, start-up spécialisée dans le service numérique, ne s’arrête plus. Elle est encore à la recherche de six développeurs pour son agence toulousaine d’ici à la fin de l’année, postes ouverts dans le cadre de la deuxième édition de son programme « Un job sous le sapin ». Elle annonce désormais qu’elle embauchera trente développeurs Web supplémentaires à Toulouse, courant 2018.

Ceux qui souhaitent candidater pour l’un de ces postes ouverts en CDI n’ont pas besoin d’être titulaires d’un diplôme précis, « contrairement à d’autres SSII ». Pas de Bac +5 exigé non plus, mais une à deux années d’expérience professionnelle. Et une bonne maîtrise des langages informatiques PHP, Symfony, Java JEE, Spring, Microsoft MVC, ASP.NET, JavaScript, AngularJS, Angular 2-5, NodeJS.

Un fonctionnement sans chef

Créée en 2012, la start-up de Rémi Gaubert, Steve Ferrero et Wojtek Jamka compte aujourd’hui 80 salariés dans ses agences de Toulouse et de Paris. Après avoir réalisé 2,8 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2016, Web-atrio devrait atteindre cette année les 3,7 millions.

Cette réussite, elle la doit entre autres à un fonctionnement un peu particulier : les salariés travaillent en autonomie, sans hiérarchie, pour permettre de leur donner « plus de liberté ». Aujourd’hui, 98% d’entre eux s’estiment satisfaits de ce mode de gestion, selon Web-atrio. En 2016, la start-up avait d’ailleurs obtenu la quatrième place du classement des entreprises où il fait bon travailler (Great place to work).
Natacha Zimmermann

Les candidats intéressés pour un poste de développeur Web peuvent postuler en envoyant un mail à Cloé Fraboulet : emploi.toulouse@web-atrio.com

Sur la photo : Les trois cofondateurs de la start-up Web-atrio, Rémi Gaubert, Steve Ferrero et Wojtek Jamka. Photo DR.