ToulEmploi

Publié le lundi 4 novembre 2019 à 15h58min par Isabelle Meijers

La TSE attire les recruteurs

École de pointe en économie, la Toulouse School of Economics grimpe dans les classements internationaux. Une formation sélective qui affiche un excellent taux d’insertion professionnelle.

Au classement de Shanghaï de 2019, une référence dans le monde académique, la Toulouse School of Economics (TSE) se classe meilleure université française en économie et première en Europe continentale. L’école forme des économistes, consultants, analystes ou data scientists de haut niveau, qui exercent au sein d’entreprises privées ou d’organismes publics. Parmi les recruteurs régulièrement cités : Google, Facebook, mais aussi certaines autorités publiques de régulation, l’OCDE, la Banque mondiale ou encore des cabinets d’avocats. La dernière enquête consacrée à l’insertion des diplômés de 2017 affiche d’excellents résultats. Près de 93% des étudiants ont trouvé un emploi dans les six mois suivant leur sortie de l’école, contre 88% en 2016. « Mieux encore, 96% des diplômés estiment occuper un emploi en ligne avec leur formation. Un taux de satisfaction très élevé », souligne Stéphane Grégoir, doyen de la TSE.

Un nouveau bâtiment dédié à la recherche

La formation est néanmoins très sélective. Près de 1000 élèves intègrent le cursus de Licence après acceptation de leur candidature sur ParcourSup, alors que la promotion se réduit à 200 à 220 étudiants en Master après sélection sur dossier. TSE propose trois types de Licences : Économie gestion, Économie et maths, et Économie et droit. « Pour intégrer la TSE, il est conseillé de prendre désormais systématiquement l’enseignement de spécialité mathématiques car la capacité de modélisation en économie reste fondamentale », conseille Stéphane Grégoir. Ensuite, deux voies sont possibles en Master. L’une, standard, au tarif universitaire de 235 euros par an, avec les cours fondamentaux dispensés en français et les options en anglais. L’autre, internationale, au prix de 5500 euros annuel, est uniquement proposée en anglais. A noter que le Master 2 Statistique et économétrie est accessible en apprentissage, et que le Master 2 Économie appliquée est ouvert à l’alternance.

Le nouveau bâtiment phare de TSE, prévu pour une inauguration d’ici à fin 2019, abritera les activités de recherche pour la formation doctorale. L’enseignement des Licences et Masters restera dispensé dans les anciens locaux. Dans le cadre des appels à projet du PIA 3 (Plan d’Investissement d’Avenir), l’école doit bénéficier d’une enveloppe de 10 millions d’euros sur dix ans. Elle renforcera son rayonnement international en recherche, en proposant des programmes multidisciplinaires appliquant les techniques quantitatives de l’économie aux sciences sociales et politiques.
Isabelle Meijers

Photo TSE DR.