ToulEmploi

Publié le lundi 13 novembre 2017 à 17h31min par Audrey Sommazi

L’éco-campus des Compagnons du tour de France entre dans l’ère du bâtiment 2.0

Le numérique fait sa révolution dans le secteur du bâtiment. Le centre de formation des Compagnons du tour de France de Toulouse se prépare à ce bouleversement.

Franchir les portes du centre de formation des Compagnons du tour de France à Plaisance-du-Touch, c’est s’affranchir une bonne fois pour toutes des idées reçues. Non, cet éco-campus ultra moderne, ouvert en septembre 2015, ne forme pas uniquement des jeunes destinés à parcourir le pays, leur baluchon à la main. Un discours que martèle son directeur, Michel Andrieu. Car l’établissement, installé sur le plateau de la Ménude, propose en alternance des formations initiales et continues à de jeunes apprentis, mais aussi à des salariés et des personnes en reconversion. Soit 600 personnes tous les ans, qui se destinent à l’ensemble des métiers du bâtiment, hormis l’électricité.

Une soixantaine de formations

Or leur image un peu désuète appartient désormais au passé. Avec le numérique et ses nouvelles techniques architecturales, telles que l’impression 3D, le bâtiment a entamé sa révolution numérique. Et l’éco-campus se met au diapason. Déjà, des formations spécifiques à la maquette numérique (BIM, Building Information Modeling) de un à dix jours sont organisées pour des entreprises. Le Bac pro Technicien du bâtiment, option Assistant architecte sera complété par une Licence professionnelle Opérateur BIM à la rentrée 2018. Sans oublier le Titre professionnel Dessinateur-projeteur en béton armé.

Maçonnerie, carrelage, taille de pierre, menuiserie, ébénisterie, zinguerie, plomberie, chauffage, climatisation, serrurerie, métallerie… Le centre propose une soixantaine de formations. « Nous en ouvrons régulièrement en fonction des besoins du marché », prévient le directeur, qui cite l’exemple du Brevet professionnel Peinture ouvert en septembre. « Il existe un déficit de personnes qualifiées, car souvent le peintre est la dernière roue du carrosse. Or, avec l’avec l’appui de la Région, nous voulons relancer cette filière qui offre des débouchés », assure Michel Andrieu, qui précise que l’établissement vient aussi d’ouvrir le Titre professionnel Agent de maintenance en chauffage. « Au-delà de l’entretien des chaudières, le métier réclame des compétences commerciales et d’analyse. »
Audrey Sommazi

Sur la photo : Les apprentis de l’éco-campus des Compagnons du tour de France.
Photo DR.