ToulEmploi

Publié le lundi 27 mars 2017 à 19h39min par Thomas Gourdin

Apprentissage : la Région Occitanie adopte un plan ambitieux

Le Conseil régional vient de dévoiler son nouveau plan en faveur de l’apprentissage. Budget en hausse, aide aux jeunes et à leurs familles mais aussi accompagnement des employeurs… Huit grandes mesures vont être déployées.

« L’Occitanie compte près de 150.000 entreprises, mais seulement moins de 20.000 accueillent des apprentis. Parallèlement, le taux de chômage reste élevé, 8000 jeunes quittent le système éducatif sans diplôme et 15.000 postes restent à pourvoir sur le territoire. » C’est face à ce constat que la présidente du Conseil régional, Carole Delga, souhaite accentuer les efforts en faveur de l’apprentissage. D’ores et déjà, le budget dédié à cette thématique a progressé de 12 millions d’euros cette année, pour atteindre 143 millions d’euros. Surtout, la collectivité vient d’adopter un grand plan visant à atteindre les 40.000 apprentis en Occitanie d’ici à cinq ans, contre environ 35.000 aujourd’hui.

L’aide aux employeurs est évidemment l’un des leviers d’action. La prime de 1000 euros versée aux entreprises qui accueillent un apprenti est étendue aux PME comptant jusqu’à vingt salariés, contre dix jusqu’à maintenant. De quoi toucher 98% des sociétés de la région. De même, la subvention à la formation des maîtres d’apprentissage est portée à 500 euros. Enfin, les démarches pour solliciter cet appui de la collectivité sont simplifiées, avec la mise en place d’un portail unique en ligne.

Apprentis jusqu’à 30 ans

Les jeunes et leurs familles vont également bénéficier d’un soutien renforcé. Dès la rentrée prochaine, la Région financera ainsi l’intégralité des dépenses pour acquérir leurs premiers équipements, mais aussi la fourniture d’un ordinateur portable comme c’est le cas pour les autres lycéens. « Malgré les aides existantes, il demeurait souvent un reste à charge de 150 ou 200 euros pour les familles », précise Carole Delga. Les apprentis en dernière année pourront également bénéficier d’une aide allant jusqu’à 500 euros pour passer leur permis de conduire. Et les élèves en situation de handicap verront également la collectivité investir « prioritairement », s’il est nécessaire d’adapter leur espace de travail ou de formation.

Mais la grande nouveauté, c’est la mise en place d’une expérimentation visant à repousser l’âge limite de l’apprentissage jusqu’à 30 ans. « La durée des études plus longue ou le nombre croissant de personnes qui souhaitent se reconvertir après seulement deux ou trois ans dans la vie active empêche aujourd’hui de nombreux jeunes de recourir à l’apprentissage », justifie la présidente de Région.

Dans la même logique, les contrats avec les entreprises pourront progressivement être signés tout au long de l’année, afin de « prendre en compte le rythme de l’entreprise et pas uniquement le cycle scolaire ». Pour accompagner ces mesures, la carte des formations sera également renforcée. En Occitanie, 128 nouveaux cursus en apprentissage ouvriront à la rentrée prochaine, dont 40% de niveau supérieur à Bac +2.
Thomas Gourdin

Sur la photo : Présenté le lundi 27 mars, le nouveau plan régional de développement de l’apprentissage de la Région Occitanie vise à atteindre le cap des 40.000 apprentis d’ici à 5 ans. Photo Camberoque Nina DR.

1 Commentaire

  • Le 10 juillet à 18:27 , par Mme Thalic Véronique

    Bonjour,

    je me permets de vous contacter car mon fils est à la recherche d’un contrat d’apprentissage pour pouvoir faire un BTS machinisme agricole à Castelnaudary et malgré toutes les démarches annoncées pour favoriser l’apprentissage, nous n’avons pas obtenu une seule réponse positive depuis le mois d’avril que nous démarchons les exploitants agricoles et les ETA de l’Aude et de l’Hérault. Malgré de trés bons contacts , les réponses négatives sont multiples : soit les entrepeneurs ou agriculteurs n’ont pas le temps de former un jeune, soit les mises au norme nécessaires sont trop contraignantes , soit ils ont déjà eu affaire à des jeunes non motivés…. en bref , malgré l’obtention d’un baccalauréat serie S , une grande motivation pour apprendre en pratique l ’usage de machines agricoles, nous sommes dans une impasse face à un jeune qui ne peut réaliser sa passion . si vous pouvez nous aider, c’est avec grand plaisir car nous sommes en souci pour la poursuite d’études . bien cordialement ; M. Mme Thalic 06.95.85.27.24

Répondre à cet article