ToulEmploi

Publié le lundi 14 janvier 2019 à 18h08min par Ingrid Lemelle

L’Iscom Toulouse a ouvert sa 5e année en alternance

Spécialisée dans les formations préparant aux métiers de la communication, de la création et du marketing, l’Iscom propose désormais l’ensemble de ses cursus à Toulouse. Depuis son Programme Grande École jusqu’à sa 5e année, ouverte à la rentrée dernière.

Implantée en France dans huit villes, dont Toulouse et Montpellier, l’Iscom prépare depuis plus de trente ans aux métiers de la communication, de la création et du marketing.
Son offre s’organise autour d’un Programme Grande École : un cursus postbac en trois ans (admission parallèle possible en troisième année) combinant enseignements généraux et spécialisation. Pendant leurs deux premières années, les étudiants sont en effet invités à choisir parmi plusieurs options, afin de se sensibiliser à un secteur particulier. Options qui donnent lieu à une véritable spécialisation métier en troisième année.

Spécialisation puis autonomie progressive

Les étudiants se voient alors proposer douze spécialités : en communication globale des entreprises et des marques, en relations publiques, presse et événementiel, marketing publicité, communication, création numérique… Enfin, chaque année, des stages en France et à l’étranger (pendant tout un semestre au cours de la troisième année) leur permettent d’être confrontés à la réalité du terrain.

Le 2e cycle de l’Iscom, que les étudiants toulousains devaient suivre à Paris jusqu’en 2016 (le campus toulousain l’a ouvert en septembre 2017), leur propose de poursuivre leur formation en « immersion au cœur des stratégies des marques ». Lors de cette quatrième année, ils renforcent leur spécialisation et acquièrent des connaissances complémentaires en management, en communication internationale et interculturelle… La 5e année, qui vient d’ouvrir à l’Iscom Toulouse, parachève le parcours des étudiants en les accompagnant dans leur insertion professionnelle. Dispensée en alternance, elle leur permet en effet de monter progressivement en compétences et en prise d’autonomie sur le terrain. Au rythme de dix jours en entreprise et deux jours à l’école.
Ingrid Lemelle

Entre 5800 et 6400 euros par an

Photo DR.