ToulEmploi

Publié le lundi 8 janvier 2018 à 16h13min par Valérie Ravinet

Des formations pour tous les goûts au menu de l’Ifria Occitanie !

Avec plus de 350 apprentis et 300 salariés formés chaque année, l’Institut de formation régional inter alimentaire Occitanie répond aux besoins d’un secteur prêt à accueillir bien davantage de candidats…

« 80% des entreprises du secteur agroalimentaire d’Occitanie accueillent des apprentis ; la filière est très dynamique ! », s’enthousiasme Sophie Thillaye, chargée de développement de l’antenne toulousaine de l’Institut de formation régional inter alimentaire (Ifria). La structure propose treize parcours, du niveau CAP à Bac +5, dans les domaines de la production, de la maintenance, du commerce-marketing-management et de la qualité-innovation, en s’appuyant sur une dizaine de partenaires pédagogiques. « Notre offre évolue chaque année, en fonction des besoins des entreprises du territoire et du succès des formations proposées », poursuit la chargée de développement.

Ainsi, en 2017, l’institut, qui vient de fêter ses 20 ans, a-t-il ouvert deux CAP pour la formation d’opérateurs en industries agroalimentaires, à Auch et Rodez, et un Master Manager de projet en agro-alimentaire. Une flexibilité qui lui a par ailleurs permis de s’associer également avec l’école d’ingénieurs de Purpan pour la mise en place d’une Licence et d’un Bac +4 en apprentissage.

Un secteur en manque de visibilité

L’Ifria propose aussi des cursus en formation continue aux métiers de l’industrie alimentaire. En 2017, 300 salariés ont suivi l’un de ses dispositifs. « La demande en compétences est forte dans ce secteur qui compte près de 2000 entreprises au niveau régional », commente Sophie Thillaye. Des entreprises qui peinent à recruter, de nombreuses offres d’emploi restant chaque année insatisfaites faute de candidats. « Certains métiers sont mal connus ou mal vus, notamment en maintenance et en production. Ils souffrent du syndrome de la charlotte ! »

L’un des leviers de séduction pourrait être d’ouvrir davantage les entreprises, mais les visites sont complexes à organiser dans des structures soumises au respect de normes d’hygiène très strictes.
L’Ifria, qui se fixe pour objectif de continuer à développer le nombre d’apprentis, part quoi qu’il en soit à la rencontre des jeunes pour leur donner le goût de l’agroalimentaire.
Valérie Ravinet

Pour consulter les offres de stage et d’emploi : ifria-occitanie.fr

Sur la photo : L’Institut de formation régional inter alimentaire Occitanie prépare du niveau CAP à Bac +5. Photo Ifria DR.