ToulEmploi

Publié le lundi 20 août 2018 à 18h00min par Ingrid Lemelle

Face à l’explosion des Data, Capgemini recrute à tour de bras !

Article publié le 2 AVRIL 2018

Capgemini, qui dispose à Toulouse de sa 2e division la plus importante de France après Paris, propose 1005 postes en Occitanie cette année. La plupart en CDI. A vos CV…

Capgemini illustre parfaitement la situation de pénurie de talents qui touche les Entreprises de services du numérique (ESN) en ce moment. « 19.000 emplois ont été créés dans les ESN en 2017, et les perspectives restent exceptionnellement favorables cette année », résume Godefroy de Bentzman, le président du Syntec numérique, le syndicat du secteur. « Nous n’arrivons à pourvoir qu’un poste sur quatre, et l’on considère qu’il y a environ 30.000 postes en carence en France », évalue-t-il.

Capgemini, qui compte 24.000 collaborateurs en France et 3600 en région Occitanie, recrute elle aussi à tour de bras. « Nous avons 1005 postes à pourvoir en 2018 dans la région, dont 800 environ à Toulouse et 200 à Montpellier, Bagnols-sur-Cèze et Bordes. C’est un peu plus que l’année dernière », souligne Odile Delor, la responsable RH de l’entreprise à Toulouse. Le site toulousain est en effet la deuxième division de France pour Capgemini, après celui de Paris, avec des activités fortes en aéronautique, spatial, défense, navigation aérienne et énergie. Les raisons de cet important volume de recrutements ? La transformation digitale bien sûr ! « Nos clients, beaucoup de grandes entreprises publiques et privées, sont en pleine transformation digitale. Elles font face à l’explosion des data qui suscitent d’énormes enjeux ; et nous les accompagnons au niveau stratégique et informatique. Nous menons en ce moment plus de 1000 missions d’accompagnement dont 200 en simultané, » décrit Odile Delor.

Des opportunités en reconversion

Capgemini recrute donc des profils scientifiques, techniques et informatiques, développeurs, ingénieurs réseaux, spécialistes de cybersécurité, diplômés d’écoles d’ingénieur et de masters universitaires. La moitié de ces postes sont ouverts à des jeunes diplômés, l’autre moitié à des profils plus expérimentés. Le groupe embauche notamment des scientifiques (chimistes, biologistes) en reconversion, dans le cadre d’un partenariat avec Pôle emploi. « Après un test de logique et un entretien, nous leur proposons une formation de trois mois pour devenir développeur avec un CDI à la clé. »

Autre important vivier de collaborateurs potentiels ? Les alternants et apprentis. « Nous en accueillons 200 par an, tous profils confondus et 70 % d’entre eux transforment leur contrat en CDI », assure la RRH.
Béatrice Girard

Postulez sur : capgemini-recrute.talent-soft.com

Sur la photo : Le site toulousain du groupe Capgemini est la plus importante division de France, après Paris. DR.