ToulEmploi

Publié le lundi 28 janvier 2019 à 20h48min par Ingrid Lemelle

En Occitanie, Ausy veut recruter plus qu’en 2018

La société de conseil et d’ingénierie en hautes technologies Ausy continue a développer fortement ses activités. Notamment en Occitanie, où la filiale du groupe Randstad France prévoit de recruter plus de 200 personnes cette année. Le « Booster Tour » de ses besoins.

« Rien que sur le second semestre 2018, à Toulouse, notre croissance organique a été de 12% », souligne le directeur des opérations Sud-Ouest du groupe Ausy, Sébastien Bukaczewski. Une évolution qui témoigne du dynamisme de la société de conseil et d’ingénierie en hautes technologies. « Nous avons, dans la région, plusieurs secteurs qui contribuent à notre développement. L’aérospatial, avec lequel nous avons conclu récemment deux importants contrats. L’automobile, et particulièrement le véhicule connecté. Ce marché prend vraiment de l’ampleur à Toulouse, et il mobilisera une centaine de nos collaborateurs d’ici à la fin 2020, contre trente aujourd’hui. L’aéronautique bien sûr, Ausy étant engagé dans le développement des futures plateformes avioniques. Et puis les services et le tertiaire, sur les services web et mobile toujours, et l’accompagnement de la digitalisation des systèmes d’informations du secteur bancaire. »

Autant de marchés qui vont conduire la filiale du groupe Randstad France à poursuivre activement ses recrutements. 220 postes devraient être créés cette année à Toulouse et Montpellier (pour une trentaine), soit davantage qu’en 2018. « A date, un tiers est pourvu, mais nous avons encore beaucoup d’opportunités, dans les métiers du développement des logiciels embarqués, autour du web, et du support à la digitalisation de la production, chacune de ces familles représentant environ un tiers de nos besoins cette année. Et nous devons évidemment redoubler de talent pour attirer les ingénieurs », concède le directeur des opérations. Dans un contexte de pénurie, Ausy mise sur son accompagnement à l’innovation. « Le centre d’innovation toulousain est directement visible des candidats qui nous visitent, et ils sont séduits par cette possibilité de contribuer à l’émergence de solutions innovantes. »

Une rencontre métiers ce mercredi

C’est le cas notamment des plus expérimentés, la société ambitionnant de compter 30% de personnes dotées de 5 à 8 ans d’expérience parmi ses nouvelles recrues, et 20% entre 8 et 10 ans (pour les fonctions de project managers et tech leaders). Ausy, qui envisage également de recruter 50% de débutants (moins de deux ans d’expérience) en Occitanie, investit par ailleurs beaucoup dans la formation. « Nous proposons des cursus métiers, d’une à deux semaines, ou techniques, sur des périodes qui peuvent s’étendre jusqu’à six mois, afin que nos jeunes collaborateurs soient opérationnels. »

Enfin le groupe favorise les échanges directs. Au travers, par exemple, de ses « Ausy Booster Tour », ces rencontres métiers que le groupe organise régulièrement en France. « La prochaine se déroulera ce mercredi 30 janvier, à 19h, au Village by CA, à Toulouse. Elle sera consacrée aux infrastructures digitales du futur », informe Sébastien Bukaczewski. Les collaborateurs, notamment de la DRH, étant très actifs sur LinkedIn et Facebook, les candidats sont également invités à témoigner directement de leur intérêt par le biais des réseaux sociaux, qui « constituent pour nous une source de contact privilégiée. »
Ingrid Lemelle

Photo DR.