ToulEmploi

Publié le lundi 26 novembre 2018 à 21h05min par Valérie Ravinet

En Haute-Garonne, un nouveau Pacte pour l’emploi des personnes en situation de handicap

Retenues dans le cadre d’un appel à candidature lancé par l’Agence régionale de santé (ARS), trois associations se sont réunies pour favoriser l’emploi de personnes handicapées dans le milieu de travail ordinaire. Les premières réussites du dispositif Emploi accompagné sont au (...)

Ils s’appellent Axel, Michaël, Maghnia, Clément et Baahmed. Ils travaillent aujourd’hui pour les associations et les entreprises Katanga, Rives Dicostanzo, Chrono Drive Lalande, ASEI Presto Service ou Tremplin. Souffrant d’un handicap psychique ou moteur, chacun a pu accéder à un emploi durable grâce au dispositif Emploi accompagné. Celui-ci a été conçu pour permettre aux travailleurs handicapés d’accéder et se maintenir dans l’emploi rémunéré sur le marché du travail, grâce à l’aide d’un référent ou « joab coach », qui accompagne l’employeur et le salarié afin de sécuriser l’emploi sur le long terme.

Entreprise inclusive 31

En Haute-Garonne, l’action est mise en œuvre par Entreprise inclusive 31 (Ei31), créée et portée par trois associations au service de personnes en situation de handicap. L’ASEI, l’APF et l’ARSEA ont répondu cette année à l’appel émis par les partenaires institutionnels (l’Agence régionale de santé, la Direccte, le Rectorat, l’Agefiph et le FIPHFP , le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la Fonction publique), lesquels s’appuient sur des opérateurs tels que Cap Emploi, Pôle emploi, les Missions locales…

« Nos trois structures, complémentaires en termes de compétences, de publics et de territoires se sont naturellement réunies autour de la volonté de favoriser le dispositif », indique Philippe Hurteau, directeur d’Ei 31, par ailleurs directeur Bassin Haute-Garonne Travail de l’ASEI.
La structure dispose déjà d’un lieu, l’ESAT Soleil d’Oc à Toulouse, d’une équipe de deux référents et d’un chargé de développement. Sous la coordination de Christian Faget, détaché à mi-temps de l’ARSEA pour la mission, leur objectif est d’accompagner l’insertion de quarante personnes par an. Les cinq premières témoignent d’un début prometteur.
Valérie Ravinet

Photo Fotolia DR.

1 Commentaire

  • Le 27 novembre 2018 à 13:05 , par ChrisRadio31

    Bonjour,

    Il y a quelques mois, ma conseillère Cap Emploi m’a proposé une orientation vers l’Emploi Accompagné.

    J’aimerais savoir si ce dispositif innovant, tel qu’il a été mis en place dans la Haute-Garonne aujourd’hui, est réellement adapté aux besoins spécifiques des demandeurs d’emploi aveugles ou très malvoyants (outils d’évaluation utilisés, personnel compétent pour l’adaptation de nos postes de travail, prêt de matériel pour des stages ou des missions de courte durée, instructeur en locomotion pour nous aider à prendre nos repères en entreprise…) ?

    Dans cet article, tout comme dans l’appel d’offre initial si j’ai bien compris, il n’est question que des handicap moteur et psychique pour le moment.

Répondre à cet article