ToulEmploi

Publié le lundi 1er avril 2013 à 11h45min par Valérie Ravinet

Egalité professionnelle : GrDF féminise ses équipes techniques

Intégrer davantage de femmes dans les métiers techniques constitue l’un des enjeux forts en faveur de l’égalité professionnelle chez GrDF. Dans le sud-ouest, l’industriel gazier expérimente un projet de féminisation des métiers techniques, avec l’ambition, à l’horizon 2015, de recruter 25% de femmes dans ses (...)

Elodie est aujourd’hui animatrice dans une agence réseau gaz de Pamiers. Pourtant, rien de prédestinait la jeune femme à s’engager dans une filière technique. Son bac ES en poche, Elodie a démarré ses études supérieures à l’université, en psychologie, avant de changer de voie et suivre, au Lycée Sixte Vignon de Tarbes, un BTS Fluides Energies Environnement. C’est dans le cadre du BTS qu’elle a fait connaissance avec GrDF ; elle y est entrée en apprentissage, avec une formation de deux ans sur site à Albi. « Les exemples réussis comme celui d’Elodie nous confortent dans nos ambitions », s’enthousiasme Sylvie Jausserand-Basauri, qui dirige le service ressources humaines des régions Aquitaine et Midi-Pyrénées. « L’enjeu est fort, et il nous faut conduire une politique très volontariste pour mener à bien notre projet ».

Bousculer les stéréotypes

Aujourd’hui, GrDF dans le sud-ouest compte 1241 agents, dont près de deux tiers occupent des postes techniques. Les femmes représentent 11% de ces effectifs. « Pour ouvrir nos métiers aux femmes, nous sommes confrontés à des difficultés de nature différente », explique Sylvie Jausserand-Basauri. « Première difficulté : lever les stéréotypes autour des métiers techniques, en faisant évoluer la représentation qu’une jeune fille peut se faire de sa vie professionnelle ». Les choix d’orientation étant réalisés très tôt, autour de 13-14 ans, GrDF s’est mobilisé pour participer aux journées porte-ouvertes, aux forums dans les collèges pour témoigner de réussites féminines dans les carrières techniques. L’entreprise conduit également des opérations « sur-mesure » avec le GRETA, avec les CFA, avec Pôle Emploi ou encore avec le FACE Grand Toulouse et ouvre ses portes pour valoriser les carrières de techniciennes d’interventions gaz, techniciennes de clientèle ou encore de chargées d’affaires sur les chantiers.

Des partenariats gagnants gagnants avec les acteurs de la formation

Autre difficulté : améliorer le sourcing dans la durée. « La question, c’est comment améliorer le pourcentage de femmes qui postulent à nos offres d’emplois techniques ? L’une des voies que nous privilégions est celle de l’apprentissage ». Ainsi l’entreprise bâtît-elle des partenariats avec les acteurs de la formation initiale, à l’instar de sa relation avec le Lycée Sixte Vignon de Tarbes. « Notre engagement avec le lycée de Tarbes est gagnant gagnant : il favorise l’essor de diplômes proches de nos métiers et permet au CFA d’améliorer ses moyens et son rayonnement sur le bassin d’emploi ».
Pour l’heure, GrDF tire un premier bilan positif de ses actions, avec 15,5% de femmes recrutées en 2012, un effort que l’entreprise renforce en 2013. « Nous sommes convaincus qu’apporter de la diversité dans nos équipes est positif, à la fois en termes de performance et de bien-être au travail », conclut la spécialiste.
Valérie Ravinet

Infos sur les postes ouverts et candidatures : www.grdf.fr, rubrique « rejoignez-nous »

Sur la photo : Sylvie Jausserand-Basauri, directrice des ressources humaines GrDF Sud – Crédits : Lydie Duveau-Sarda, ToulEco.