ToulEmploi

Publié le lundi 12 février 2018 à 20h16min par Agnès Fremiot

Depuis Toulouse, Adonis Education poursuit son expansion en s’installant à Paris

Adonis Éducation, groupe d’établissements d’enseignement supérieur privés créé à Toulouse en 2003, poursuit son maillage territorial, tout en développant de nouveaux cursus pour répondre à la demande des entreprises.

Fondé en 2003 à Toulouse, le groupe Adonis Éducation poursuit son développement national en implantant sa première école à Paris. Une vitrine indispensable à sa reconnaissance, pour son cofondateur Samuel Cette ! Cet établissement familial et indépendant compte quatre marques : Adonis, qui se spécialise dans la santé et le paramédical, IESCA qui se dédie aux BTS tertiaires (commerce, gestion et immobilier), Rose Carmin, qui se consacre à l’esthétique, et Agyle, le nouveau venu, dédié au numérique et à la cyber-sécurité. Il propose des diplômes allant du BTS au Bac +5, aussi bien en présentiel qu’à distance.

8000 étudiants suivent chaque année ses enseignements. « Nous nous appuyons sur une logique de formations parfaitement scalables », explique Samuel Cette. Voilà pourquoi en 2018, Adonis Education poursuit son maillage du territoire en mettant le cap sur la capitale, avant Strasbourg et « deux ou trois autres villes ». « Nous comptons déjà neuf centres en France, dont deux en Occitanie, à Toulouse et Montpellier, avec la particularité de loger nos étudiants. Nous sommes propriétaires de nos murs et donc libres de nous agrandir à notre gré. » La structure a également pour originalité d’éditer ses propres ouvrages et supports de cours avec 320 références déposées à la BNF. « Nous sommes issus de l’univers de la pédagogie, ce qui explique ce choix. »

Un nouveau cursus dédié à la cyber-sécurité à Toulouse

Adonis Education met en place en permanence de nouvelles formations. A Toulouse, un premier cursus dédié à la cyber-sécurité va voir le jour dès le mois de septembre prochain dans l’école Agyle. « Nous répondons à une importante demande des entreprises en choisissant de nous positionner sur le concept de col bleu du numérique. Beaucoup d’écoles d’ingénieurs proposent déjà des formations au niveau Bac +5, nous préférons former des techniciens de niveau Bac +2 ou Bac +3, des niveaux souvent délaissés dans ce domaine. D’autant que le règlement général sur la protection des données va contribuer à l’essor de la demande sur ce type de profils. »

Autre nouveauté, l’école Rose Carmin, dédiée à l’esthétique, va s’installer dans de nouveaux locaux à Toulouse équipés pour répondre à la forte demande des chaînes d’hôtelleries autour du soin et du bien-être. « Mais nous allons aussi nous différencier avec un Bac +3 dédié à la socio-esthétique, qui viendra se placer dans la continuité du BTS esthétique. » Du côté de Montpellier, un bâtiment de 1200 m2 sera inauguré au dernier trimestre 2018. L’école qui ne manque pas de projets s’intéresse également à un concept à 360° autour de la vie des étudiants.
Agnès Frémiot

Sur la photo : Samuel Cette, le cofondateur du groupe Adonis Éducation. Photo : DR