ToulEmploi

Publié le mardi 17 septembre 2019 à 18h51min par Agnès Fremiot

Depuis Perpignan, l’Idem forme aux métiers de demain

L’Idem forme à tous les métiers de l’image, de la communication et du digital. À la pointe de l’innovation, l’école va intégrer dès 2020 un vaste pôle numérique.

Créée en 1997 à Perpignan, l’Idem prépare ses étudiants aux métiers créatifs et numériques. L’école compte un campus à Barcelone depuis 2011, et se décline autour d’un centre de formation pour adultes, d’une école technique supérieure et d’un Centre de formation d’apprentis. « Ainsi tout le monde peut accéder à nos programmes, par un biais ou un autre », se félicite Christine Rey, sa directrice.

Leur dénominateur commun, l’image, de l’animation 2D-3D, au design graphique, en passant par le développement web, les métiers du son et de l’audiovisuel… « Nous proposons aujourd’hui une dizaine de cursus diplômants et des formations professionnelles. » Dans sa sélection, l’école privilégie « les têtes bien faites ». « Nos métiers exigent autant de capacités techniques qu’un intérêt artistique. Nous voulons éviter les erreurs de casting. »

Dans un secteur où le plein emploi domine, selon Christine Rey, les entreprises sont en effet de plus en plus exigeantes. « Nous proposons des formations d’excellence, reconnues par le milieu professionnel. Nos diplômés s’insèrent aussi bien au niveau local, régional qu’international. » Chaque année, plus de 400 personnes sont formées par l’établissement et d’après ses statistiques, plus de 95% des diplômés trouvent un emploi dans les six mois qui suivent leur sortie.

Une vraie pépinière de talents

Déjà labellisée École régionale du numérique, l’Idem va proposer à la rentrée une formation par apprentissage de Chef de projet informatique de niveau I. « Nous souhaitons ainsi répondre aux besoins des entreprises. Nous avons opté pour l’apprentissage car elles peuvent ainsi fidéliser les jeunes et un cursus de niveau I très prisé par les employeurs », remarque la directrice. Pour l’intégrer, un Bac +2 en informatique est le minimum requis. Et l’accent sera mis sur le recrutement de candidates. « Elles sont souvent très douées pour le code, y compris celles qui ont suivi des études littéraires. À nous de leur donner les moyens d’y arriver. »

L’Idem a d’autres projets dans ses cartons. « Nous expérimentons en permanence pour anticiper les métiers de demain et proposer les formations en adéquation avec les filières émergentes. » L’école va également déménager en 2020 pour intégrer un pôle numérique de 4000 m2, qui regroupera une pépinière, un cluster et un incubateur. « Nous souhaitons ainsi jouer totalement notre rôle d’acteur de l’écosystème numérique local. Ces jeunes pousses, que nous aidons à se développer, sont susceptibles de faire travailler nos diplômés demain », conclut Christine Rey.
Agnès Frémiot

Photo Idem DR.