ToulEmploi

Publié le lundi 8 octobre 2018 à 16h08min par Ingrid Lemelle

« DCT »

Pour Disrupt’ Campus Toulouse. Le dispositif, qui vise à mieux préparer les étudiants et les collaborateurs des entreprises à la nouvelle économie du numérique et aux enjeux de l’intelligence artificielle, est opérationnel à Toulouse. Officiellement lancé la semaine dernière, par l’Université Toulouse Capitole, l’Université Toulouse Jean Jaurès et l’Université Toulouse Paul Sabatier, DCT ambitionne de former, d’une part, les étudiants de Master à l’entrepreneuriat, à l’innovation et aux enjeux de la transformation numérique, et d’accompagner, de l’autre, les entreprises dans leur transformation numérique.

Des étudiants issus de champs disciplinaires variés (six Masters seront impliqués pour la première année) travailleront ainsi sur des projets et problématiques réels d’entreprises en mode start-up, dans des espaces de coworking et des fablabs. Ateliers, conférences et cours en ligne seront également proposés aux étudiants. « Pour cette première année, une cinquantaine d’étudiants devraient intégrer le dispositif sur une dizaine de projets d’entreprises. La capacité du dispositif sera déterminée sur la base de l’expérience de cette première année. D’ores et déjà, le nombre d’étudiants à impliquer pourrait doubler, voire tripler sur la base de la douzaine de Masters intéressés », ont indiqué les partenaires.

À Montpellier, c’est le programme Digital Start-up Challenge (DSC) qui a remporté l’appel à projet du ministère de l’Économie et des Finances et du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Porté par l’Université Montpellier, il a quant à lui été pensé comme une plateforme collaborative sur laquelle les entreprises auront la possibilité de formuler des besoins en digitalisation et de proposer des « challenges » aux étudiants. À compter de 2019 !