ToulEmploi

Publié le lundi 28 janvier 2019 à 18h36min par Ingrid Lemelle

Comment postuler/recruter « maintenant » ?

Depuis presque deux ans, une application permet de postuler et recruter facilement… sans CV ! Incubé par Pôle emploi, elle va faire son entrée sur le portail national de l’opérateur cette année. Mais au fait, comment ça marche ?

Agathe Latreille, vous êtes chef de projet pour « La bonne boite » et « La bonne alternance », deux applications proposées sur l’Emploi Store, la plateforme de Pôle emploi. Pouvez-vous nous rappeler le principe de l’autre plateforme incubée par Pôle emploi : « Maintenant » ?
Il est simple : permettre à un candidat d’être recruté sur la base de ses compétences, transférables d’un métier à l’autre, et non sur son CV. Lancée en juin 2016, la plateforme maintenant.pole-emploi.fr se veut également très simple d’utilisation pour le demandeur d’emploi, comme le recruteur. Il suffit de renseigner l’emploi recherché, les quatre qualités qu’on estime posséder pour l’occuper, ses disponibilités, sur le plan géographique et horaire, la rémunération souhaitée, sa disponibilité, ses coordonnées et c’est tout !
Pour l’employeur aussi, l’outil est très simple. Et la mise en relation des deux parties se fait directement. Le temps médian observé pour la première prise de contact étant de quatre jours pour le candidat, et de deux minutes pour le recruteur.

Est-il possible de postuler à tout type d’emploi par ce biais ?
Non, la plateforme rassemble aujourd’hui 62 métiers concentrés sur dix secteurs. Elle ne couvre donc pas toute la demande, mais intègre régulièrement de nouveaux métiers. Et puis, avec le temps, l’outil s’est révélé particulièrement adapté à certaines professions et secteurs, tels que ceux de l’hôtellerie restauration ou des services à la personne, caractérisés par des besoins urgents ou à temps partiels, deux des critères pris en compte par Maintenant. Dans cette même logique, il est efficace pour répondre aux besoins saisonniers. Nous avons également observé qu’il était très apprécié et utile aux candidats en situation de handicap, dont l’affection peut entraîner certaines restrictions en termes d’organisation du temps de travail. Avec la plateforme, ils sont avant tout sélectionnés sur leurs aptitudes et disponibilités.

Les statistiques relatives à l’utilisation de cet outil, accessibles en temps réel sur la plateforme, font état d’environ 245.000 inscriptions de candidat depuis son lancement, en juin 2016, pour 14.000 entretiens. Que pensez-vous de ce ratio ?
Il me semble normal. La moyenne observée est de dix candidats pour un poste, mais Maintenant porte, je le disais, uniquement sur une partie du marché. Il s’agit en outre d’un nouvel outil, proposé dans une version bêta, son appropriation nécessite donc du temps. Et puis l’approche est inédite. Si Pôle emploi plaide déjà depuis quelques années pour une approche des demandeurs d’emploi par compétences, cette démarche reste récente pour les employeurs. Plusieurs évolutions importantes devraient néanmoins contribuer à son essor. Cette année, l’outil va en effet faire partie des applicatifs internes des conseillers de Pôle emploi. Il va aussi être élargi à d’autres métiers. Et surtout, il va être intégré à l’offre du site pôle-emploi.fr, côté candidat et employeur.
Propos recueillis par Ingrid Lemelle

Sur la photo : Agathe Latreille, chef de projet pour « La bonne boite » et « La bonne alternance ». Photo DR.