ToulEmploi

Publié le lundi 5 octobre 2015 à 08h49min par Agnès Fremiot

Comment la start-up toulousaine SchoolMouv a-t-elle révolutionné le soutien scolaire ?

La start-up toulousaine propose des cours particuliers en vidéo aux élèves, de la Troisième à la Terminale. Shannon Picardo, son fondateur (encore étudiant à TBS), nous présente son innovation.

Shannon Picardo, vous avez créé SchoolMouv. Pourriez-vous nous présenter l’activité de votre entreprise ?
Il s’agit tout simplement du premier site de soutien scolaire en vidéo. Nous apportons une alternative aux cours particuliers traditionnels, en proposant aux élèves des leçons accessibles en ligne. Au delà des vidéos, nous mettons à leur disposition des fiches de cours, des QCM et des exercices, afin qu’ils puissent réviser, s’entraîner et tester l’acquisition des compétences. Ils ont également la possibilité d’échanger entre eux via un réseau social pédagogique en fonction de leur établissement scolaire.

Comment cela fonctionne-t-il concrètement ?
Pour accéder aux vidéos de façon illimitée, il faut souscrire un abonnement qui coûte vingt euros par mois. Aujourd’hui l’ensemble des cours de lycée est disponible, ainsi que le niveau Troisième pour préparer le Brevet. D’ici quelques mois, grâce à une nouvelle levée de fonds, toutes les classes de collège seront également présentes sur le site.

Comment les cours sont-ils réalisés ?
Nous travaillons avec une vingtaine de professeurs de l’Éducation nationale qui rédigent les scénarios des cours, eux-même revérifiés par d’autres enseignants pour s’assurer de leur conformité avec le programme. Ils sont ensuite joués par des acteurs dans un véritable studio. Nous essayons de nous adapter aux besoins des élèves en étant dynamique et ludique, avec des vidéos animées et colorées qui ne durent pas plus de quinze minutes.

Quels sont les avantages de cette formule ?
Le coût d’abord. Vingt euros par mois c’est presque 200 fois moins cher que des heures de cours particuliers classiques. Nous proposons également une façon de travailler adaptée à l’élève qui est acteur de ses révisions. De plus, la vidéo favorise l’apprentissage en misant sur la mémoire auditive et visuelle. Il peut enfin revenir en arrière et même se passer en boucle les cours s’il le souhaite. Je rappelle aussi que les vidéos sont le média le plus consulté par les jeunes.

Vous avez également noué récemment un partenariat avec un établissement scolaire ?
Oui, c’est une première. Nous avons monté, avec le Cours Rousselot Voltaire (CRV), ce que nous appelons l’école inversée. Les cours sont donnés à la maison, via nos vidéos, et les professeurs reprennent en classe les exercices avec les élèves, afin de cerner leurs difficultés. Si cette solution fonctionne, nous aimerions la déployer à l’avenir dans d’autres établissements.
Propos recueillis par Agnès Frémiot

Sur la photo : Shannon Picardo, le créateur de ScoolMouv. Crédit photo : DR.

SchoolMouv recrute des professeurs en permanence et recherche actuellement des développeurs et un éditeur.