ToulEmploi

Publié le lundi 13 mars 2017 à 19h19min par Ingrid Lemelle

Comment expliquer la forte croissance des CDI en Occitanie ?

Randstad a mis au point une solution Big Data lui permettant de suivre en temps réel l’évolution des offres d’emploi en ligne. Un outil qui témoigne d’une forte hausse des CDI en région Occitanie. Le point avec Sophia Gangloff, directrice de la région Midi-Pyrénées.

Sophia Gangloff, vous êtes directrice de la région Midi-Pyrénées chez Randstad, quelle est cette solution Big Data développée par votre groupe ?
Elle nous permet d’analyser en temps réel l’évolution des offres diffusées sur l’ensemble des job boards, par type de contrat, et d’être ainsi en capacité de savoir ce qui se passe sur un territoire.

Que ce passe-t-il justement en région Occitanie ?
2016 aura été une année d’une forte reprise. L’activité est repartie, comme en témoigne le volume des offres en ligne. En janvier dernier, nous enregistrions 11.217 offres sur l’ex-région Languedoc-Roussillon, contre 10.748 un an plus tôt, et plus de 12.600 offres dans l’ex-région Midi-Pyrénées, en hausse de près de 18%. Une augmentation qui est d’autant plus notable qu’elle est particulièrement nette sur les CDI : 12.755 en début d’année en Occitanie, contre 10.077 en janvier 2016, soit une croissance de 26,5%. Cette progression plus forte de l’emploi durable par rapport aux autres formes d’emploi l’emploi témoigne du regain de confiance des entreprises, qui inscrivent leur développement dans des perspectives de long-terme.

Toutes les fonctions bénéficient-elles de cette reprise ?
Lorsque l’on observe la liste des dix métiers affichant le plus grand nombre d’offres d’emploi en ligne dans les départements de la région Occitanie, le métier de commercial se classe partout en tête des métiers les plus recherchés. À une exception près, la Haute-Garonne, où ce sont les métiers de l’IT et de l’ingénierie qui enregistrent le plus d’opportunités, en lien avec les secteur aéronautique, mais aussi avec l’orientation stratégique prise par de nombreuses PME du département qui ont misé sur l’innovation et la montée en gamme pour échapper à la pression à la baisse toujours plus importante sur les prix. Le redémarrage de l’activité a enfin été tiré par les secteurs du transport et de la logistique, ainsi que par le BTP. Mais davantage en intérim cette fois.

Un redémarrage prudent ?
Oui, ce que l’on observe, c’est que CDI et intérim sont aujourd’hui deux leviers de recrutement qui fonctionnent. Le premier est actonné pour les postes à valeur ajoutée, par des recruteurs qui ont une visibilité sur leur carnet de commandes. Le second pour les emplois moins qualifiés, par des entreprises qui ont besoin de s’assurer que leur dynamique de production va se poursuivre. C’est le cas dans l’industrie et le BTP.

Êtes-vous confiante pour les mois à venir ?
Franchement oui, notamment au regard du redémarrage dans le BTP, qui était jusque là en berne. Le transport et la logistique sont dans une dynamique très forte, à mettre peut-être en relation avec la consommation des ménages. Donc oui, la région est sur de « bons rails » !
Propos recueillis par Ingrid Lemelle

Sur la photo : Sophia Gangloff, directrice de la région Midi-Pyrénées chez Randstad. DR.