ToulEmploi

Publié le lundi 25 mars 2019 à 18h35min par Ingrid Lemelle

Comment TBS forme-t-elle les entrepreneurs de demain ?

Pour la deuxième fois, l’école de commerce toulousaine a organisé pendant une semaine le Séminaire d’initiations entrepreneuriales (SEMIS) destiné aux élèves de la 1re année de son programme Grande école.

Mercredi 20 mars 2019. C’est l’effervescence dans les couloirs du grand bâtiment de la Toulouse Business School (TBS). Au programme du troisième jour du Séminaire d’initiations entrepreneuriales (SEMIS), le forum et la finalisation des projets. A la manière de véritables exposants d’un salon, les étudiants de 1re du programme Grande école présentent, depuis leurs stands, leurs projets aux autres élèves ainsi qu’aux professeurs. « L’ensemble de l’école est mobilisée », explique Michaël Laviolette, un des deux professeurs à l’origine du programme. Le but du séminaire est d’apporter « des solutions concrètes pour améliorer le fonctionnement de l’école » mais à la manière d’une équipe en entreprise. Pour Servane Delanoë-Gueguen, professeur à l’origine du SEMIS, cet événement est axé sur « l’intraprenariat, c’est-à-dire sur la capacité à entreprendre au sein d’une entreprise ». Le programme privilégie ainsi « la concrétisation d’une idée » plutôt que la création d’une entreprise.

« Un premier pas vers l’entreprise »

Organisés autour des valeurs de l’école (audace, excellence, ouverture et responsabilité), les quatre sujets retenus cette année sont des « défis sociétaux », tels la réalité virtuelle ou le sexisme. L’événement s’est clôturé jeudi dernier, par une journée de concours de pitch suivi de deux votes, de la part des élèves puis des commanditaires des défis. Si le programme a « une dimension ludique », il est obligatoire et noté. « Paradoxalement, tout est très minuté et très organisé », souligne Servane Delanoë-Gueguen.

Une des motivations des élèves est de « bénéficier des solutions qu’ils ont proposé » car « l’école s’engage à mettre en oeuvre les réalisations gagnantes », continue Michaël Laviolette. L’an dernier, la salle concept de co-working « kube » avait vu le jour grâce au séminaire. Pour Nabil, étudiant de la TBS, c’est l’occasion de « mettre en pratique les cours d’une manière ludique, notamment en management ». Éline conclut : « on apprend à travailler en équipe, c’est un premier pas vers l’entreprise ».
Rémy Gaubert

Photo Hélène Ressayres - ToulEmploi.