ToulEmploi

Publié le lundi 5 août 2019 à 15h00min par Ingrid Lemelle

Comment Charlott’ fait-elle monter ses conseillères en gamme ?

Article diffusé le 15 avril 2019

Charlott’, marque spécialisée dans la vente à domicile de lingerie et de prêt-à-porter, cherche plus de mille conseillères dans la région. Angélique Pontet, animatrice de ventes dans le département de l’Ariège, nous en dit plus sur les profils recherchés.

Qui est Charlott’ ?
Depuis 25 ans, Charlott’ propose deux collections de lingerie féminine par an. Une gamme à laquelle est venue s’ajouter depuis trois ans le prêt-à-porter féminin. La marque entend continuer à développer son réseau et devrait recruter au moins 30 personnes par mois en Occitanie cette année. Il n’existe pas de profil idéal pour rejoindre Charlott’. Il faut avant tout croire au produit. Il est cependant recommandé d’être organisée, autonome et indépendante.

Quels sont les avantages de la VDI ?
Les gains dépendent de la conseillère et de ses objectifs. Ils peuvent aller jusqu’à un véritable salaire ou se limiter à un complément d’activité. Il existe deux manières de générer des revenus avec Charlott’ : en réalisant des ventes à domicile et en développant progressivement son réseau, ou en recrutant de nouvelles animatrices. Pour chaque vendeuse recrutée, la conseillère touche un pourcentage sur le chiffre de cette dernière. L’activité s’exerce sous contrat de VDI (Vendeur à domicile indépendant). Vous cotisez pour la sécurité sociale et la retraite, Charlott’ se charge de tout. Vous avez les avantages d’un indépendant, sans les inconvénients.

Peut-on évoluer avec cette formule ?
Charlott’ propose des sessions de formation par visioconférence. Les marraines sont également là pour conseiller les nouvelles venues et les aider à préparer leurs premières réunions. Elles ne sont jamais livrées à elles-mêmes. Celles qui souhaitent développer un réseau à l’avenir sont aussi formées au management. À titre personnel, j’encadre par exemple sept conseillères.
Propos recueillis par Agnès Frémiot

Pour postuler : www.charlott.fr

Bon à savoir :
Pour celles qui désirent se lancer, Charlott’ a mis en place une nouvelle formule, qui permet de se lancer sans prendre de risques et sans avancer d’argent. La marque prête 1000 euros de marchandises aux nouvelles venues. À charge aux conseillères de les vendre pour démarrer.

Photo Charlott’ DR.