ToulEmploi

Publié le lundi 11 août 2014 à 20h42min par Ingrid Lemelle

Comment Ambassade parvient-il à placer un candidat tous les deux jours ?

Article diffusé le 3 février 2014

Créé en 2006, Ambassade Cabinet Conseil accompagne aujourd’hui plus de 1.000 hôtels et/ou restaurants, en France et à l’International, dans la gestion de leurs ressources humaines. Basée à Castelginest, l’entreprise élargit aujourd’hui son offre aux campings.

Julien Deyrat, vous êtes le dirigeant fondateur d’Ambassade Cabinet Conseil, spécialisé dans l’accompagnement des hôtels restaurants, comment vous est venue l’idée de créer une telle structure ?
De mon expérience. Pendant 15 ans, j’ai travaillé comme cuisinier dans plusieurs établissements à travers le monde, ce qui m’a permis de constater que le turn-over que subissent de nombreuses structures tient souvent à une mauvaise appréhension des besoins, ou encore que les cabinets de recrutement spécialisés se contentaient de faire de la mise en relation, sans vraiment prendre en considération les besoins des entreprises et les attentes des candidats. L’idée de créer un cabinet qui éviterait ce type d’écueils a émergé. J’ai mûri mon projet alors que je travaillais encore dans un restaurant toulousain, et Ambassade est finalement né en 2006.

Quelles sont vos prestations et qui sont vos clients ?
Nous nous adressons aux professionnels du secteur de l’hôtellerie restauration que nous accompagnons dans la gestion de leurs ressources humaines : formation, coaching, audit, mais surtout bien sûr recrutement et chasse. Nous comptons aujourd’hui un millier de clients, dont 20% d’établissements implantés à l’étranger, petites structures (à 80%) et grands groupes.
Au fil des années, notre fichier de candidats s’est lui aussi enrichi, ce qui nous permet de pouvoir répondre à des besoins très précis. Si un restaurant m’appelle par exemple parce qu’il a besoin d’un cuisinier qui travaille plus particulièrement le poisson et est spécialisé dans la cuisine provençale, je peux lui trouver !

Dans un secteur où l’adéquation entre l’offre et la demande paraît si difficile, comment parvenez-vous à réussir le tour de force de placer un candidat tous les deux jours ?
L’équipe, constituée de professionnels issus du secteur de l’hôtellerie restauration et/ou diplômés en gestion des ressources humaines, connaît parfaitement les métiers et les conditions de travail. Si ça fonctionne, c’est que nous n’acceptons que des missions « cohérentes », autrement dit des postes pour lesquels le salaire et les conditions sont corrects, notamment au regard du profil recherché, de l’expérience demandée… Du côté des candidats, nous sommes également sélectifs, en ne prenant que des personnes diplômées et/ou expérimentées (3 ans minimum), et nous sommes très transparents sur le poste à pourvoir.

Quels sont les postes que l’on vous confie ?
Ils sont très variés. Cela va du plongeur au chef cuisinier, en passant par le personnel en salle. Des profils opérationnels surtout (à 80%).

Avez-vous des clients en Midi-Pyrénées ?
Très peu. La région fait partie de celles qui comptent le plus d’écoles hôtelières, mais la plupart des diplômés la quittent ensuite, les établissements implantés en Midi-Pyrénées ne se positionnant pas franchement parmi les meilleurs employeurs de France…

Vous venez de vous associer à la création d’une autre structure, Campus Avenue, quel est son positionnement ?
Il est à peu près le même que celui d’Ambassade, avec une dimension formation très forte, la différente étant qu’il s’adresse cette fois spécifiquement à l’hôtellerie de plein air. A ceux qui souhaitent prendre en charge un camping, mais aussi ceux qui en gèrent déjà un. Campus Avenue propose des formations courtes ou longues et un service de mise en relation entre l’offre et la demande d’emploi. Une société là encore dirigée par des personnes qui connaissent très bien le secteur auquel elle s’adresse, puisque son président n’est autre que le vice président de la Fédération régionale de l’hôtellerie de plein air Midi-Pyrénées depuis 28 ans, Christian Lagarde.
Propos recueillis par Ingrid Lemelle

Sur la photo : Julien Deyrat a exercé son métier de cuisinier pendant 15 ans avant de créer Ambassade Cabinet Conseil en 2006. DR.