ToulEmploi

Publié le lundi 5 novembre 2018 à 19h19min par Agnès Fremiot

A Toulouse, Lyra travaille sa marque employeur et recrute !

Pour faire face à la croissance de son activité, le groupe Lyra recrute en continu de nouveaux collaborateurs. Déjà à l’étroit dans ses locaux de Labège, la société va à nouveau déménager en fin d’année prochaine et a demandé à ses collaborateurs d’imaginer leur nouveau lieu de (...)

Pour faire face à sa croissance, le groupe Lyra devrait déménager en fin d’année prochaine dans ses nouveaux locaux. C’est un projet de trois ans qui aboutira ainsi. Cette société, qui se spécialise dans le paiement sécurisé pour les e-commerçants et les acteurs de proximité, réalise un chiffre d’affaires de 58 millions d’euros et gère 10 milliards de transactions pour ses clients. Elle compte 280 collaborateurs, dont 170 pour sa seule implantation toulousaine. « Nous sommes à l’étroit dans nos locaux de 2000 m². Nous étions moins d’une centaine quand nous les avons investis, il y a trois ans. Aujourd’hui, ils sont saturés et nous limitent dans nos recrutements », explique Anton Bielakoff, le directeur général du groupe.

Pour aménager ses nouveaux bureaux, Lyra a choisi d’impliquer ses salariés dans le projet. « Nous avons l’habitude de mettre nos collaborateurs au cœur de l’activité et tant qu’à construire un nouveau bâtiment, autant qu’il corresponde à leurs envies. » Ce lieu mettra en avant les nouveaux modes de travail, individuels et collectifs, avec des open-space de huit à dix personnes maximum, des salles de réunion adaptées à différentes configurations d’échanges et des bulles pour un travail individuel. « Nous avons aussi visité d’autres bâtiments de la région, afin de nous inspirer de ce qui se faisait de mieux et de balayer certaines idées préconçues. » Pour mener à bien ce projet, une vingtaine d’ambassadeurs a été choisie pour représenter au mieux chaque service et chaque fonction de l’entreprise. « Nous avons aussi à l’esprit de connecter les employés avec notre marque employeur et que nos valeurs transpirent dans ce nouvel espace. Tout ce qui contribue à faire que nos collaborateurs parlent en bien de nous est essentiel. 15 % de nos recrutements s’effectuent d’ailleurs par le biais de la cooptation. »

Au moins vingt postes à pourvoir en 2019

En 2019, Lyra espère d’ailleurs recruter à nouveau. Au moins une vingtaine de collaborateurs sont recherchés ! « Nous sommes dans un processus de recrutement continu. Mais, comme beaucoup d’acteurs du numérique, nous devons gérer les tensions sur le marché du travail, avec en plus une contrainte liée au manque d’espace. » Le groupe installé à Labège recherche avant tout des Bac +5 rompus à des technologies complexes, de profil école d’ingénieurs ou de commerce. « Pour les profils commerciaux, nous recrutons aussi des titulaires de Bachelor. Nous allons également embaucher pour les postes administratifs : administration des ventes, facturation, contrôle de gestion… » Anton Bielakoff reconnaît que le process de recrutement de Lyra « n’est pas le plus court qui existe ». Il faut compter quatre entretiens et un minimum de trois semaines pour intégrer la société. Mais à l’issue de ce parcours, le candidat aura eu un très bon aperçu de l’entreprise. « Nous recherchons des profils mixtes entre start-up et industriels, attachés à une histoire, qui n’ont pas peur d’être challengés techniquement. En intégrant notre société, ils auront ensuite des possibilités de mobilité géographique et professionnelle passionnantes. »
Agnès Frémiot

Sur la photo : Anton Bielakoff, le directeur général du groupe Lyra. Photo : DR