ToulEmploi

Publié le lundi 20 mai 2019 à 18h25min par Ingrid Lemelle

À Castres, Seppic recrute toujours

Après avoir recruté 35 personnes l’an dernier, le fournisseur d’ingrédients de spécialités dans les métiers de la santé et de la beauté Seppic devrait poursuivre sur cette dynamique en 2019. Le site tarnais de cette filiale d’Air Liquide profite de la bonne santé de ses marchés de (...)

Avec environ 330 salariés, sur les 750 que compte le groupe dans le monde, le site castrais de Seppic occupe une place importante. Il regroupe des activités de production dans divers métiers, et rassemble une large majorité des équipes de recherche et développement de la filiale d’Air Liquide.

Les équipes tarnaises conçoivent et fabriquent des ingrédients destinés aux produits cosmétiques, pharmaceutiques ou de nutrition. Ils travaillent également sur les adjuvants de vaccins. « L’activité profite de marchés assez porteurs, avec notamment une croissance annuelle de 5 à 6% en cosmétique, secteur qui représente la moitié de notre chiffre d’affaires. La nutrition prend aussi de plus en plus d’importance. Et puis nous sortons huit à dix nouveaux produits par an », développe le directeur de l’innovation, Sébastien Duprat de Paule.

« On s’attache à recruter des individus, pas un CV »

À Castres, ce sont ainsi une trentaine de postes (CDI et CDD) qui sont à pourvoir chaque année, « en plus des mobilités internes et des sept à huit personnes que nous recrutons en alternance », précise-t-il. Le fournisseur d’ingrédients pour l’industrie recherche principalement des opérateurs de production ou de logistique. Ces postes représentent 60 à 70% des recrutements, mais Seppic souhaite aussi renforcer ses équipes de R&D et compléter ses fonctions commerciales et marketing pour accompagner sa croissance. « Les postes concernent pour un quart des ingénieurs et des cadres, et pour environ 30% des techniciens et agents de maîtrise, détaille Sébastien Duprat de Paule. Les autres recrutements ciblent des ouvriers. »

La recherche des profils les plus qualifiés se révèle parfois compliquée. Au sein des équipes d’innovation, le directeur privilégie des ingénieurs-docteurs. « On valorise ce parcours car ils sont directement opérationnels . » Par ailleurs, une cellule de recrutement a été mise en place par Air Liquide afin de coller au plus près des besoins du groupe. Mais, au-delà des compétences, Sébastien Duprat de Paule insiste sur l’importance du savoir-être. « On s’attache à recruter des individus, pas un CV. »
Paul Périé

Pour postuler : www.airliquide.com

Crédit photo : Seppic - Laurent Piccolillo.