ToulEmploi

Publié le mardi 16 février 2016 à 20h57min par La Rédaction

400

La société Proman, agence d’intérim retenue par l’UEFA dans le cadre de l’Euro 2016, recrute 400 personnes pour la compétition à Toulouse . Les besoins concernent essentiellement les métiers liés à la restauration, l’accueil, la logistique ou encore la sécurité : par exemple l’organisation recherche 200 manutentionnaires pour la pose de pupitres de presse, de barrières, 70 chauffeurs de véhicules légers, 40 hôtes ou hôtesses parlant l’anglais couramment, 30 serveurs avec un bon niveau d’anglais, une quinzaine de menuisiers pour l’agencement, la décoration et l’aménagement des espaces réceptifs, etc..

Les personnes intéressées peuvent envoyer leur candidature à l’adresse suivante toulouse.euro2016@proman-interim.com, ou encore la déposer sur le site internet Proman en indiquant Euro 2016 Toulouse (www.proman-emploi.fr). Ils peuvent également se rendre dans l’agence Proman dédiée, 442 Avenue de Fronton, Résidence « Le Parc de Thomas » 31200 Toulouse.

1 Commentaire

  • Le 26 février à 08:15 , par LAPORTE Laurent

    Bonjour

    Ayant pris connaissance de l’annonce de recrutement pour l’euro 2016 à Toulouse, je souhaiterai dans la mesure du possible postuler pour un poste de manutentionnaire ou autre.

    J’ai 59 ans , j’habite à Colomiers et suis à la retraite de la fonction publique d’état depuis un an et demi, et j’étais fonctionnaire des impôts.

    Je possède le permis de conduire B et A avec tous mes points et je n’ai eu aucune condamnation judiciaire..

    Un petit détail que je dois vous préciser, j’ai un petit handicap auditif, et suis un peu malentendant, mais cet handicap ne me gêne pas du tout, sauf pour une audition avec du bruit autour de moi.

    Un poste de manutentionnaire me conviendrai bien, je suis assez actif, avec ma taille de 1 m 85 et mes 90 kgs.

    En espérant recevoir satisfaction, recevez mes sincères salutations

    Mr LAPORTE Laurent Tel : 06 22 77 13 50
    5 allée de l’Estaque
    31770 Colomiers

Répondre à cet article